Reprise du travail chez un sous-traitant de Ford Genk en chômage technique

Ford Genk et les sociétés sous-traitantes ont connu une journée de chômage économique lundi
Ford Genk et les sociétés sous-traitantes ont connu une journée de chômage économique lundi - © BELGA /KRISTOF VAN ACCOM

L'équipe de l'après-midi de SML, un sous-traitant de Ford Genk, a repris le travail mercredi après un discours du directeur. Une réunion est prévue à 17h00 concernant la convention collective de travail. Le paiement des heures supplémentaire -raisons de l'arrêt de travail de la matinée- sera aussi débattu. La production a donc repris dans l'après-midi chez Ford.

Un arrêt de travail au sein du sous-traitant SML avait conduit à une paralysie de la ligne d'assemblage de l'usine Ford à Genk. Le conflit social est lié à un supplément pour des heures de travail supplémentaires volontaires, indiquent les syndicats. L'arrêt de travail a été confirmé par la direction.

Lundi dernier, Ford Genk et les sociétés sous-traitantes ont connu une journée de chômage économique. La direction de SML avait toutefois demandé à une série de travailleurs de venir prester quelques heures afin de disposer d'une réserve de pièces automobiles.

Les volontaires qui ont accepté de travailler ce jour-là ont obtenu un supplément et la possibilité de récupérer les heures prestées, ce qui n'est pas du goût des collègues d'autres départements de l'entreprise car ceux-ci n'avaient pas bénéficié d'un tel traitement par le passé pour des situations similaires.

Des discussions sont en cours entre la direction et les grévistes.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK