Ukraine: le FMI débloque un nouveau prêt, malgré les risques

Fin avril, le FMI avait accordé une ligne de crédit de 17 milliards de dollars sur deux ans à Kiev et aussitôt débloqué un premier versement de 3,2 milliards de dollars afin de tenter de sortir le pays de la crise économique.

Le feu vert vendredi du conseil d'administration du Fonds, qui représente ses 188 Etats-membres, a été accordé après un audit des comptes ukrainiens et intervient alors que la crise liée à l'insurrection pro-russe dans l'est du pays redouble d'intensité.

Le FMI s'est inquiété des conséquences d'une escalade du conflit

L'Otan a appelé vendredi Moscou à cesser ses "actions militaires illégales" en Ukraine tandis que le président russe Vladimir Poutine déclarait qu'il fallait "contraindre" Kiev à négocier avec les séparatistes pro-russes.

A plusieurs reprises, le FMI s'est inquiété des conséquences d'une escalade du conflit et a admis qu'une aide financière supplémentaire serait nécessaire en cas d'aggravation des tensions dans l'est ukrainien, poumon économique du pays.

Fin avril, la communauté internationale s'était au total engagée à fournir 27 milliards de dollars aux autorités ukrainiennes.

Dans son très bref communiqué vendredi, l'institution ne fait pas mention de la situation sur le terrain et rappelle simplement que le plan d'aide accordé à Kiev vise à "rétablir" la stabilité macro-économique et à relancer la croissance du pays.

La récession en Ukraine s'est aggravée au deuxième trimestre avec un recul du produit intérieur brut de 2,3% après une contraction de 2% sur les trois premiers mois de l'année.

Réagissant sur son compte Twitter, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a salué le feu vert du FMI, assurant qu'il constituait "un signe de confiance bienvenu".


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK