UBS va débourser 300 millions pour régler le litige fiscal en Allemagne

UBS va débourser 300 millions pour régler le litige fiscal en Allemagne
UBS va débourser 300 millions pour régler le litige fiscal en Allemagne - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La banque suisse UBS a réglé un des principaux dossiers en Allemagne sur les affaires fiscales transfrontalières, a-t-elle annoncé mardi lors de la publication de ses résultats du deuxième trimestre. La banque va débourser 300 millions d'euros suite à un accord conclu en juillet avec les autorités de Bochum (dans le land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie), a-t-elle indiqué dans un communiqué.

La banque va débourser 300 millions d'euros suite à un accord conclu en juillet avec les autorités de Bochum, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le ministère public du Bochum, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, avait mené fin 2012 une série de perquisitions auprès de clients de la banque soupçonnés d'évasion fiscale, et lancé une procédure, après l'achat par des inspecteurs du fisc de CD contenant des données volées en Suisse.

La résolution de cette affaire marque une étape significative pour UBS sur cet important marché, a souligné la banque dans un communiqué.

Une provision de 120 millions de francs suisse a été inscrite dans ses comptes.

Au deuxième trimestre, le bénéfice net du numéro un du secteur bancaire en Suisse a atteint 792 millions de francs suisses (651,8 millions d'euros), en hausse de 15% sur un an. Les analystes interrogés par l'agence AWP l'attendaient en moyenne à 715 millions de francs suisses.

Son activité de gestion de fortune a toutefois réalisé un bénéfice d'exploitation en deçà des attentes, à 393 millions de francs suisses, en raison des provisions pour litiges.

En excluant ces charges, cette division a bien résisté, a précisé la banque, soulignant que les afflux net d'argent frais se sont montés à 10,7 milliards de francs suisses.

La banque d'investissement a quant à elle réalisé une solide performance sur le marché des obligations et d'actions mais a vu ses revenus baisser sur des activités telles que les devises, taux et crédit, dégageant un bénéfice opérationnel avant impôts de 563 millions de francs suisses.

UBS a été mise en examen à Paris la semaine dernière pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et a été soumise à une caution de 1,1 milliard d'euros.

La banque avait rapidement réagi, indiquant qu'elle comptait faire appel de cette caution, dont elle conteste "tant les bases légales du montant" que "sa méthode de calcul", "profondément erronées".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK