Turquie: taux d'intérêt en hausse pour endiguer la chute de la livre

Une employée compte des livres turques dans un bureau de change, à Istanbul le 23 janvier 2014
Une employée compte des livres turques dans un bureau de change, à Istanbul le 23 janvier 2014 - © Bulent Kilic

La banque centrale turque a annoncé mardi soir, à l'issue d'une réunion d'urgence, avoir augmenté ses principaux taux directeurs pour tenter d'enrayer la chute continue de la devise nationale face au dollar et à l'euro, contre l'avis du gouvernement.

Son taux d'intérêt au jour le jour passe de 7,75% à 12% et son taux hebdomadaire repo de 4,4% à 10%, a indiqué notamment l'institution financière dans un communiqué.

La banque centrale a justifié sa décision par "les récents développements intérieurs et extérieurs" qui, a-t-il dit dans son document, ont "conduit à une dépréciation significative de la livre turque et à un accroissement prononcé des risques".

"La banque centrale a décidé d'engager les mesures nécessaires pour contenir l'impact négatif de ces développements sur l'inflation et la stabilité macroéconomique", a-t-elle poursuivi, ajoutant que ces mesures de "resserrement monétaire seraient maintenues jusqu'à une amélioration significative des prévisions d'inflation".

Cette hausse des taux était souhaitée depuis plusieurs semaines par les analystes, contre l'avis du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui a encore rappelé mardi soir son hostilité à un recours à l'arme des taux pour éviter d'affecter la croissance et de creuser les déficits publics, déjà élevés, du pays.

Déjà affectée depuis la mi-2013 par la politique de resserrement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), la livre turque (LT) subit de plein fouet depuis mi-décembre les effets négatifs du scandale politico-financier qui éclabousse le régime islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002 en Turquie.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK