Turquie: interdiction des transactions immobilières en devises étrangères

Turquie: interdiction des transactions immobilières en devises étrangères
Turquie: interdiction des transactions immobilières en devises étrangères - © AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a interdit jeudi les ventes et locations de biens mobiliers et immobiliers en devises étrangères, une mesure visant à soutenir la livre qui s'est écroulée cette année.

L'achat, la location et la vente de biens mobiliers et immobiliers doivent dès jeudi se faire uniquement en livres turques, d'après un décret présidentiel publié jeudi au Journal officiel.

Ces transactions ne peuvent pas non plus être indexées sur des devises étrangères, précise le texte, qui évoque toutefois la possibilité d'exceptions décidées par le ministère des Finances.

Les vendeurs et propriétaires ont 30 jours pour convertir les sommes concernées en livres turques et régulariser leur situation. Cette mesure vise à soutenir la livre turque qui a perdu plus de 40% de sa valeur face au dollar depuis le début de l'année, sur fond de crise diplomatique avec les Etats-Unis et de défiance des marchés vis-à-vis des politiques économiques de M. Erdogan.

Un dollar s'échangeait mercredi à 6,37 livres turques, après s'être échangé jusqu'à 7 livres en août au coeur de la crise entre Ankara et Washington, marquée par des sanctions réciproques.

Mais les marchés avaient les yeux rivés jeudi sur une décision de la banque centrale qui doit décider d'une éventuelle hausse de ses taux d'intérêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK