Traité transatlantique: pourquoi tant d'hostilité ? Relisez le chat

Le projet de traité de libre-échange Europe-USA suscite une levée de boucliers. Pourquoi ?
Le projet de traité de libre-échange Europe-USA suscite une levée de boucliers. Pourquoi ? - © AFP PHOTO / GEORGES GOBET

Un vaste traité de libre échange entre les deux rives de l’Atlantique: voilà ce que projettent dans un relatif secret les administrations européenne et américaine, avec pour objectif déclaré de lever les dernières "barrières tarifaires" mais aussi -et peut-être surtout!- des "barrières non tarifaires"...

...Et c'est bien cela qui fait réagir aujourd'hui nombre d'ONG, de mouvements citoyens ou syndicaux et -c'est plus neuf- de partis politiques.

Car les "barrières non-tarifaires", ce sont surtout des réglementations prises dans un but de protection de la santé et de l'environnement. Elles existent de part et d'autre de l'Atlantique et sont souvent perçues comme des garanties contre des produits ne répondant pas à "nos" standards. Mais elles visent parfois à protéger un marché national contre la concurrence extérieure. La suppression de ces obstacles au libre-échange est donc au coeur du processus.

Mais les détracteurs du futur traité y voient d'autres dangers cachés, comme la possibilité qui serait donnée à des intérêts privés de contester des décisions -voire l'absence de décision- des Etats. Qu'une entreprise multinationale puisse obtenir des dédommagements de la part d'un Etat ou de l'Union européenne en raison des règles que cet Etat veut établir, apparaît aux yeux de ces opposants comme une atteinte aux principes démocratiques.

Les partisans d'un tel traité y voient par contre la perspective de créations d'emplois, d'un "sursaut" de croissance... Ils considèrent qu'à partir du moment où chacun peut poser des balises strictes (par exemple "l'exception culturelle" chère à la France), il n'y a pas de raison de s'interdire des échanges commerciaux facilités.

Nous avions consacré un webreportage à cette vaste négociation et aux enjeux qu'elle recouvre, dans le cadre de notre opération "Ce débat vous intéresse". Vous pouvez le retrouver ici.

Qu'en est-il réellement ? Que penser de l'évolution de ces discussions et de la manière dont elles se déroulent ? Y a-t-il un déficit démocratique ? Quelles sont donc les critiques adressées par la société civile envers ce projet de traité ?

Toutes ces questions, nous les avons abordées avec Etienne Lebeau, permanent CNE, et Natacha Cingotti, de Friends of the Earth Europe, une ONG qui soutient l'initiative "Alternative trade mandate" promouvant un traité fondé sur d'autres principes que ceux qui prévalent dans la négociation actuelle. Retrouvez ci-dessous leurs réponses à vos interpellations.

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK