Toyota: jusqu'à 3 milliards d'euros pour rappeler les véhicules défectueux ?

Le constructeur automobile japonais Toyota pourrait devoir faire face à des frais qui pourraient s'élever à trois milliards d'euros avec les rappels de millions de voitures dans le monde, écrit le magazine allemand 'Automobilwoche' dans on édition à paraître lundi.

Ce sont entre autres les procès de conducteurs accidentés aux Etats-Unis qui pourraient gonfler les coûts initialement estimés par Toyota.

Le géant automobile japonais Toyota a estimé jeudi que la crise des accélérateurs défectueux, qui a entraîné des millions de rappels de voitures, allait lui coûter jusqu'à 1,4 milliard d'euros, mais a créé la surprise en relevant fortement ses prévisions financières annuelles.

Entre-temps, la gestion de la crise par Toyota est de plus en plus critiquée. La direction serait intervenue trop tard et la façon dont les rappels ont été organisés laissent selon les experts une impression d'amateurisme.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK