Toshiba devrait publier jeudi des comptes en grande partie certifiés

Le logo de Toshiba sur un building de son quartier général de Tokyo, le 23 juin 2017
Le logo de Toshiba sur un building de son quartier général de Tokyo, le 23 juin 2017 - © Toshifumi KITAMURA

Le conglomérat industriel japonais Toshiba devrait publier jeudi, date limite, ses résultats annuels 2016/17 en grande partie approuvés par ses commissaires aux comptes, a rapporté mercredi la presse, ce qui faisait bondir l'action de 9% à la Bourse de Tokyo.

Dans les premiers échanges, le titre s'affichait à 307 yens, soit un gain de 9,25%, avant de redescendre autour de 295 yens (+4,98%).

Faute d'approbation de la part de son cabinet d'audit, une filiale de PricewaterhouseCoopers (PwC), Toshiba avait réclamé en juin, et obtenu dans la foulée, un délai pour dresser un bilan financier certifié.

Des pertes non intégrées dans les résultats

Les commissaires aux comptes estimaient que Toshiba aurait pu se rendre compte plus tôt des pertes occasionnées par le rachat d'une société de construction de centrales nucléaires par sa filiale américaine Westinghouse (tombée en faillite depuis) et aurait dès lors pu les intégrer plus tôt dans ses comptes.

Les négociations avec les experts se sont poursuivies et un compromis a vraisemblablement été trouvé qui permettra à Toshiba de soumettre un rapport globalement approuvé aux autorités financières, selon le quotidien économique Nikkei.

Un examen approfondi des contrôles internes et des pratiques comptables de Toshiba

Cependant, PwC Aarata devrait émettre un avis défavorable soulignant les problèmes de gouvernance de la compagnie, déjà fragilisée avant ses déboires actuels par un scandale comptable révélé en 2015.

Désormais le Tokyo Stock Exchange (TSE) va mener un examen approfondi des contrôles internes et des pratiques comptables de Toshiba pour prendre une première décision, au plus tôt d'ici à l'automne, sur une éventuelle radiation de l'action, précise le Nikkei.

Trois conditions sont requises pour que Toshiba puisse rester coté en Bourse: soumettre des résultats certifiés, améliorer les procédures de contrôle de la direction et résoudre son problème d'insolvabilité d'ici à mars 2018.

Premier test jeudi

Si Toshiba passe jeudi le premier test, bien que laborieusement, il lui reste à prouver qu'il a fait des progrès en termes de gouvernance.

Le titre a en outre été placé en juin sur une liste de surveillance avec une "période de grâce" qui prend fin en mars 2018. Si à cette date Toshiba n'a pas éliminé son trop grand déséquilibre comptable, son action sera automatiquement radiée.

Pour éviter cela, le groupe espère renflouer ses caisses en vendant au plus vite sa lucrative activité de puces-mémoires (Toshiba Memory), mais là aussi, le chemin est semé d'embûches. Le conglomérat est en conflit ouvert avec son partenaire habituel dans ce domaine, Western Digital/Sandisk, qui veut avoir son mot à dire dans le choix de l'acheteur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK