TomTom revoit ses prévisions à la baisse en raison de la pénurie de puces automobiles

Le spécialiste de la navigation TomTom a enregistré une hausse de ses ventes au premier semestre de l’année grâce à la reprise de l’industrie automobile mondiale. Malgré cette augmentation, la société basée à Amsterdam parle jeudi de résultats décevants, car la pénurie de puces électroniques a entravé la production de voitures. TomTom est donc contraint de revoir à la baisse ses prévisions pour l’ensemble de l’année 2021.

"Malgré la croissance du chiffre d’affaires en glissement annuel, le chiffre d’affaires de notre division automobile a été plus faible que prévu, car les pénuries mondiales de semi-conducteurs ont affecté les volumes de production de nos clients", écrit la société dans ses résultats semestriels.

TomTom prévoit désormais que son chiffre d’affaires annuel se situera entre 500 et 530 millions d’euros. Auparavant, l’entreprise s’attendait encore à des recettes pouvant atteindre 570 millions d’euros.

Les revenus du premier semestre ont augmenté de 4%, pour atteindre 264,3 millions d’euros. Cette évolution est principalement due à la branche business. La division grand public, qui fabrique les boîtes de navigation autrefois si populaires, a vendu 19% de produits en moins. Les ventes à l’industrie automobile ont augmenté de manière extra-forte par rapport à la même période en 2020. À l’époque, les revenus de cette division avaient chuté car les constructeurs automobiles avaient dû fermer leurs usines en masse à cause du coronavirus.

Comme au cours de la période précédente, TomTom a dépensé plus d’argent qu’il n’en est rentré dans les caisses. La perte nette du premier semestre 2021 s’est élevée à 35,1 millions d’euros. Un an plus tôt, le déficit était encore de 124,8 millions d’euros.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK