Tesla nie toute citation à comparaître après les révélation du Wall Street Journal

Le constructeur américain de voitures électriques a reçu une demande de communication volontaire de documents du ministère de la Justice et il coopère avec ce dernier, a déclaré un porte-parole.
Le constructeur américain de voitures électriques a reçu une demande de communication volontaire de documents du ministère de la Justice et il coopère avec ce dernier, a déclaré un porte-parole. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Tesla a déclaré ce vendredi n'avoir reçu aucune citation à comparaître du ministère américain de la Justice liée à la production de sa Model 3, après un article du Wall Street Journal selon lequel le FBI enquête sur des soupçons de diffusion d'informations trompeuses.

Le constructeur américain de voitures électriques a reçu une demande de communication volontaire de documents du ministère de la Justice et il coopère avec ce dernier, a déclaré un porte-parole.

"Nous n'avons pas reçu une citation à comparaître, une demande de témoignage ou quelque autre requête formelle que ce soit et il n'y a eu aucune demande supplémentaire de documents à ce sujet de la part du ministère de la Justice depuis des mois", a-t-il ajouté.

Selon le Wall Street Journal, le FBI, la police fédérale américaine, tente d'établir si Tesla a diffusé de fausses informations sur la production de sa berline Model 3 et trompé les investisseurs sur l'évolution de ses activités depuis début 2017.

A Wall Street, l'action Tesla gagnait près de 3% à 324,21 dollars à un peu moins d'une heure de la clôture.

Le groupe dirigé par Elon Musk a publié mercredi des résultats trimestriels marqués par un résultat net positif sur fond de progression des volumes de production de la Model 3.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK