Tensions sociales chez Skeyes: les contrôleurs aériens ont repris le boulot

Les contrôleurs aériens de Skeyes (ex-Belgocontrol), qui assurent la sécurité du trafic aérien au-dessus du sol belge, ont repris le travail normalement mercredi en matinée, après plusieurs heures d'actions "tournantes" durant la nuit et au petit matin. C'est en tout cas le constat relayé par le porte-parole de l'entreprise, qui avait réagi la veille avec surprise et incompréhension à l'annonce du mouvement de grogne des aiguilleurs du ciel.Si le travail a repris normalement chez Skeyes, où la dernière tranche d'arrêt de travail (06h00-08h00) concernait l'aéroport de Charleroi et devait se terminer à 8h00, l'action aura malgré tout des répercussions sur les passagers durant le reste de la journée, notamment à Charleroi, d'ailleurs.

A Liege Airport, dont l'activité cargo est prédominante, l'action n'a pas touché de vols passagers. Seuls une arrivée et un départ, de et vers Alicante en Espagne, sont au programme de mercredi en ce qui concerne l'activité passagers, et ces vols sont attendus dans l'après-midi. Dominique Dehaene, porte-parole de Skeyes, indique vers 10h30 ne pas avoir de nouvelles quant à un éventuel nouveau contact prévu entre direction et syndicats, en-dehors du planning déjà établi. La veille, il avait indiqué que "la concertation est en cours" sur les griefs de syndicats, et qu'il est prévu de se retrouver autour de la table lundi prochain. (Belga)
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK