Telenet opte pour le télétravail permanent et abandonne certains de ses bureaux

Telenet opte pour le télétravail permanent et abandonne certains de ses bureaux
Telenet opte pour le télétravail permanent et abandonne certains de ses bureaux - © Tous droits réservés

Telenet a conclu un accord avec son personnel selon lequel le télétravail restera possible jusqu’à 60% même après la crise du coronavirus, indique ce mardi l’opérateur télécom, confirmant une information du journal De Tijd. Les bureaux de Malines seront progressivement supprimés.

La convention collective de travail stipule que les travailleurs doivent toujours passer au moins 40% de leur temps au bureau, calculé sur une base trimestrielle. Le reste du temps, ils sont libres de travailler où ils veulent dans l’Union européenne, à condition de disposer d’un espace de travail adapté. Les travailleurs des centres d’appel peuvent également travailler à domicile.


►►► Lire aussi : Le télétravail, stop ou encore ?

Comme de plus en plus de personnes télétravaillent, un espace se libère au siège du groupe à Malines. Ainsi, Telenet peut réduire l’espace de bureau utilisé ailleurs dans cette ville. Depuis 2016, plusieurs centaines de collaborateurs, principalement du service clientèle, travaillaient ainsi dans des bureaux loués à Malines-Sud, dont l’entreprise n’a donc désormais plus besoin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK