Tecteo va changer de nom et deviendra Publifin dès juin 2014

Après le rachat du groupe l'Avenir, Tecteo se restructure et change de nom
Après le rachat du groupe l'Avenir, Tecteo se restructure et change de nom - © BELGA PHOTO NICOLAS LAMBERT

L'intercommunale Tecteo s'apprête à changer de nom. Dès le mois de juin de l'année prochaine, le groupe s'appellera Publifin. Dans la foulée, il entend créer deux nouvelles sociétés pour amplifier son projet industriel. Derrière ce changement de nom, il y a aussi une volonté de redorer une image de marque quelque peu ternie.

C'est une évidence: Tecteo, c'est un nom qui a souffert. Surtout ces derniers mois, avec l'opération de rachat des éditions de l'Avenir. Le fait qu'une intercommunale déjà tentaculaire prenne le contrôle d'un groupe de presse avec de l'argent public, cela a alimenté les critiques. C'est l'un des raisons qui motive ce changement d’appellation. L'autre, la principale, est d'ordre économique et industriel.

L'intercommunale aura toujours comme principaux actionnaires la Province de Liège et les 76 communes associées, mais les deux nouvelles sociétés crées dans la foulée pourraient accueillir d'autres partenaires publics et privés actifs dans les télécoms, l’énergie ou encore la finance. Une entrée en bourse est même envisagée, mais sans avancer d'échéance.

Côté syndical, on estime "que c'est la voie royale à des projets encore plus mégalos". Et on s'inquiète ouvertement du sort réservé aux 2000 travailleurs du groupe et à leur statut.

La direction, elle, s'est refusée à tout commentaire au-delà du communiqué officiel. La nouvelle holding fera peut-être preuve d'un tout petit peu plus de transparence.

Et, preuve de son ambition, celle qui est encore Tecteo vient d'annoncer qu'elle était prête à injecter 50 millions d'euros dans Electrawinds. Il s'agit d'un producteur d'énergie verte basé à Ostende, une société en difficulté qui a besoin de financement.

 

M. Hildesheim

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK