Tarifs douaniers de Trump sur l'acier: le Brésil en première ligne

Manifestation de syndicalistes contre les tarifs douaniers imposés par le président américain Donald Trump sur l'acier, le 5 mars 2018 devant le consulat américain à Sao Paulo, au Brésil
Manifestation de syndicalistes contre les tarifs douaniers imposés par le président américain Donald Trump sur l'acier, le 5 mars 2018 devant le consulat américain à Sao Paulo, au Brésil - © Miguel SCHINCARIOL

Les valeurs sidérurgiques se sont rétablies en fin de séance vendredi à la Bourse de Sao Paulo après avoir ouvert en baisse, au lendemain de l'annonce par Washington de taxes sur les importations d'acier et d'aluminium qui vont particulièrement toucher le Brésil.

Deuxième exportateur d'acier aux Etats-Unis, le Brésil a indiqué tard jeudi qu'il allait "prendre toutes les mesures nécessaires" pour préserver ses droits, après la décision du président Donald Trump d'imposer des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

"Limiter le préjudice"

Les grands groupes brésiliens de sidérurgie et métallurgie étaient en recul à 11H00 locales (14H00 GMT) à la Bourse de Sao Paulo, tels Vale (-1,33%) Gerdau (-1,72%) et Usiminas (-1,8%). Ils avaient enregistré des pertes significatives la veille après l'annonce de la décision du président Trump, à l'instar de Gerdau (-4,18%) ou de Vale (-3,24%).

Mais ils ont terminé la séance en hausse, dans un marché par ailleurs stimulé par les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. Vale a gagné 1,54%, Gerdau 0,62% et Usiminas 1,36%.

"On essaie d'apprécier la réelle portée de ce qu'a dit Trump. Ce qu'il a annoncé ce n'est pas forcément ce que va faire le gouvernement américain", a expliqué à l'AFP André Perfeto, de Gradual investmentos. "Et le Brésil étudie des mesures, non de représailles, mais pour limiter le préjudice".

Le Brésil prendra toutes les mesures nécessaires

"Le Brésil prendra toutes les mesures nécessaires, dans les domaines bilatéral et multilatéral, pour préserver ses droits et intérêts", ont prévenu tard jeudi les ministres des relations extérieures Aloysio Nunes, et de l'Industrie et du Commerce extérieur, Marcos Jorge, dans un communiqué conjoint.

Les ministres ont exprimé "la grande préocupation" de Brasilia devant la décision américaine, qui "va lourdement porter préjudice aux exportations brésiliennes et aura un impact négatif significatif sur les flux commerciaux bilatéraux (...) et sur les relations commerciales et les investissements entre les deux pays".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK