Tarif prosumer dès le 1er octobre : qu'est-ce qui change pour les détenteurs wallons de panneaux photovoltaïques?

Le tarif prosumer entre en vigueur le 1er octobre
Le tarif prosumer entre en vigueur le 1er octobre - © WALTER ZERLA - Getty Images/Cultura RF

Le tarif prosumer entre en vigueur ce 1er octobre, mettant un terme aux multiples rebondissements qui ont émaillé le lancement de cette redevance que la CWapE, le régulateur du secteur énergétique en Wallonie, entend imposer aux détenteurs de panneaux photovoltaïques pour leur utilisation du réseau énergétique.

Qu'est-ce qu'un prosumer?

Le prosumer (contraction de producteur et consommateur) est celui qui dispose de panneaux photovoltaïques d'une puissance inférieure ou égale à 10 kVA et qui est raccordé au réseau public pour se fournir en électricité et pour en injecter. Ceci concerne aussi ceux qui ont une installation éolienne, hydraulique ou de cogénération.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : les règles sanitaires qui changent en octobre


Le tarif prosumer n'est pas une taxe, mais une redevance annuelle forfaitaire, afin que les détenteurs de panneaux photovoltaïques participent financièrement à l'utilisation du réseau.

Comment est calculé le tarif prosumer?

Le montant de la contribution varie d'un gestionnaire de réseau à l'autre. Il faut envisager deux cas :

  • Si le prosumer a un compteur "double flux" ou "bidirectionnel" (qui comptabilise séparément le prélèvement et l'injection d'électricité), le tarif est calculé sur base du volume d'électricité prélevé sur le réseau.
  • Si le prosumer n'a pas ce type de compteur, un tarif capacitaire spécifique, exprimé en euros/kWe (kilowatt électrique), s'applique à la puissance électrique nette développable de son installation. On considère qu'il autoconsomme un certain pourcentage (37,76%) de l'électricité qu'il a produite.

Est-il plus avantageux de faire placer un compteur "double flux"?

Si vous êtes prosumer (producteur et consommateur), vous vous demandez peut-être s'il serait plus intéressant financièrement de faire placer un compteur double flux afin de payer des coûts de réseau moins élevés. La CWaPE met à votre disposition un simulateur en ligne vous permettant de vous guider dans votre choix. C'est au gestionnaire de réseau que vous devez demander de faire placer ce compteur.

Le gouvernement wallon a prévu des aides : un premier montant de maximum 400 euros est prévu pour une installation de mesurage et de pilotage, accessible à 27.650 clients prosumers et 50.000 non prosumers, si la demande est introduite avant le 31 décembre 2020. Un montant de 150 euros est par ailleurs accordé pour installer un compteur double flux ou communicant chez 37.500 clients prosumers et 75.000 non prosumers. Le tarif prosumer sera ainsi compensé à 100% pour 2020 et 2021 puis à 54% pour 2022 et 2023. En 2024, il sera mis fin aux compensations.

Journal télévisé 03/05/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK