Syndicats et patrons n'arrivent pas à se mettre d'accord sur la pension à points

Manifestation du 19 décembre 2017 à Bruxelles.
Manifestation du 19 décembre 2017 à Bruxelles. - © DIRK WAEM - BELGA

Syndicats et patronat formuleront un avis partagé lundi au Comité national des pensions au sujet de la pension à points, a-t-on appris auprès des partenaires sociaux. La balle est dès lors à nouveau dans le camp du gouvernement.

L'exécutif fédéral avait demandé aux patrons et syndicats leur avis sur son projet de pension à points. Les deux parties ne sont cependant pas parvenues à s'accorder sur un point de vue commun. Elles remettront dès lors un avis partagé au Comité national des pensions ce lundi.

La pension à points, c'est quoi? 

Les partenaires sociaux se retrouvent à intervalles réguliers depuis 2015 pour aborder les plans du gouvernement de mettre en place un tel système de pensions. Celui-ci prévoit que chaque personne reçoit un point par année où elle a travaillé. Quelqu'un exerçant par exemple un métier lourd bénéficierait de points supplémentaires. En fin de carrière, les points seraient ensuite rassemblés en un montant de pension. Le ministre compétent Daniel Bacquelaine (MR) entend mettre en place ce dispositif à partir de 2025.

D'après les représentants des employeurs, les syndicats ont invariablement refusé de discuter d'un tel système. Les patrons disent, quant à eux, pouvoir le soutenir, à condition qu'il reste payable à l'avenir. "Il faut ainsi par exemple tenir compte à l'avenir de la relation entre actifs et non-actifs", explique-t-on au sein de l'Unizo. "Travailler plus longtemps doit continuer à être encouragé", insiste l'organisation patronale flamande. Selon cette dernière, il est enfin essentiel que la pension à points harmonise les régimes existants entre les salariés, les fonctionnaires et les indépendants.

Le gouvernement reprend donc le flambeau sur ce dossier, lui qui a déjà sur sa table celui des métiers lourds, autre grand volet concernant la réforme des pensions sur lequel les partenaires sociaux ne sont pas non plus parvenus à s'entendre et qui pourrait connaître une avancée cette semaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK