Suspension des taxes douanières américaines : l’accord crée "les conditions d’une concurrence équitable", se réjouit Airbus

La décision de l’Union européenne et des Etats-Unis de prolonger pour cinq ans la suspension des taxes douanières punitives qu’ils s’infligent dans le vieux conflit Airbus-Boeing crée "les conditions d’une concurrence équitable" entre les deux avionneurs, s’est réjoui mardi Airbus.

Cet accord "permet de créer les conditions d’une concurrence équitable, comme nous le préconisons depuis le début de ce conflit" et d'"éviter des tarifs douaniers qui nuisent à tous et ne font qu’ajouter aux nombreux défis auxquels notre industrie est confrontée", a affirmé un porte-parole du constructeur européen dans une déclaration transmise à l’AFP.

Washington et Bruxelles s’opposent depuis 2004 devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les aides publiques illégales versées à leurs deux avionneurs.


►►► À lire aussi : Premier sommet EU-USA pour Joe Biden : un tournant dans les relations économiques internationales ?


Sous l’administration Trump, Washington avait été autorisé en octobre 2019 à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars (6,8 milliards d’euros) de biens et services européens importés chaque année, à hauteur de 25% pour les vins et spiritueux et de 15% pour les avions Airbus.

Dans la foulée, l’OMC avait autorisé l’UE à imposer des droits de douane sur 4 milliards de dollars d’exportations américaines.

Washington et Bruxelles avaient décidé début mars d’une première suspension de quatre mois de ces taxes punitives, jusqu’au 11 juillet, le temps de trouver un accord plus pérenne.

Duplex depuis le quartier européen dans notre JT de la mi-journée :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK