Suisse: les riches moins riches en 2009

Ces chiffres sont issus d'un classement du magazine Bilan publié vendredi.

Au total, les "300" cumulent une fortune de 449 milliards de francs (297 milliards d'euros), retrouvant ainsi les niveaux de richesse de 2006, selon le magazine.

Cette contraction reste inférieure à celle de 70 milliards de francs (46 milliards d'euros) enregistrée en 2008 au plus fort de la crise.

Le fondateur du géant suédois de l'ameublement Ikea, Ingvar Kamprad, se classe pour la huitième fois consécutive plus grande fortune de Suisse. Etabli dans le canton de Vaud (qui borde le lac Léman), il affiche une fortune stable et estimée par Bilan entre 35 et 36 milliards de francs (entre 23,2 et 23,8 milliards d'euros).

Malgré la crise, certains sont devenus plus riches. C'est le cas de Margherita Agnelli de Pahlen, l'une des héritières de l'ancien patron de Fiat, dont la fortune a bondi de 225% à 1,3 milliard de francs (861 millions d'euros) grâce à un "héritage revu à la hausse".

Quelque 19 nouveaux noms viennent garnir le classement, dont le pilote de F1 Kimi Räikkönen, le fondateur de la banque de négoce en ligne Swissquote, Mark Bürki, ou encore la "reine de la mode pour adolescentes" Tally Weijl, Grazyna Kulczyk.

La crise n'a pas épargné plusieurs poids lourds du classement

La famille Latsis - qui possède environ 40% du conglomérat bancaire EFG - a ainsi vu sa fortune reculer de 3 milliards de francs (2 milliards d'euros), à 7 milliards de francs suisses (4,6 milliards d'euros).

Les moins riches ont également souffert. Le patron de presse français Philippe Hersant a vu ses avoirs se contracter de 55% à 500 millions de francs (331,5 millions d'euros), tandis que la fortune de la famille Peugeot dégringolait de 50% à 3 milliards (1,9 milliard d'euros).

Parmi les cantons les plus dotés en grandes fortunes, Genève - toujours en tête - accueille 24% de toutes les fortunes figurant au classement, devant ceux de Vaud (16%) et de Zürich (13%). Berne ne compte que 9% des plus riches, tandis que les cantons restants n'attirent que 5% ou moins des classés.

 

Belga

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK