Suisse: gel de millions d'euros de Moubarak, Ben Ali et Kadhafi

Micheline Calmy-Rey
Micheline Calmy-Rey - © FETHI BELAID (AFP)

Les fonds gelés par la Suisse de dirigeants d'Afrique du Nord déchus ou contestés s'élèvent à quelque 830 millions de francs (646 millions d'euros), a indiqué lundi le Département Fédéral des affaires étrangères.

Ce chiffre a été divulgué par la présidente de la confédération helvétique Micheline Calmy-Rey, en visite depuis dimanche en Tunisie, où avait lieu la conférence annuelle régionale des ambassadeurs suisses au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a précisé à l'AFP Lars Knuchel, porte-parole du Département des affaires étrangères.

La plus grande partie de ces fonds gelés représente la fortune de l'entourage de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, dont quelque 410 millions de francs (320 millions d'euros) ont été bloqués par la Suisse.

Par ailleurs, depuis l'instauration à la fin février des sanctions contre le régime du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, une somme de 360 millions de francs (280 millions d'euros) a également été bloquée par Berne.

En ce qui concerne l'ancien régime tunisien, les fonds bloqués s'élèvent à environ 60 millions de francs (46 millions d'euros).

Le montant exact et la nature d'éventuels avoirs en Suisse du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali et de son entourage avaient fait jusqu'à présent l'objet de nombreuses spéculations.

Selon les données de la Banque nationale suisse, les avoirs globaux tunisiens en Suisse atteignaient, en 2009, 621 millions de francs suisses (483 millions d'euros).

Micheline Calmy-Rey, qui est également chef de la diplomatie helvétique, avait annoncé le gel des avoirs du président Ben Ali par la Suisse dès janvier dernier.


Belga
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK