Stocker l'énergie solaire: de Seraing à la conquête du marché africain

La société liégeoise CMI a inauguré la semaine dernière la plus grande station de stockage d’énergie verte en Europe avec 6500 panneaux solaires. Mais ce qui est le plus intéressant à Seraing, c’est la capacité de stockage de l’énergie produite non-utilisée immédiatement.

Le stockage comme innovation

Jean-Luc Maurange est le CEO du groupe CMI: "Quand vous avez de l’énergie renouvelable, que ce soit de l’éolien, que ce soit du solaire, que ce soit même de l’hydraulique, elle est par essence variable tandis que la consommation à l’autre bout est plutôt fixe: le solaire fonctionne la journée et on consomme l’énergie en fin de soirée. Donc, il faut mettre entre les deux une capacité de stockage."

"Le projet Miris, ce sont des panneaux solaires qui produisent de l’électricité et des unités de stockage qui stockent cette électricité et qui ensuite la relâchent lorsqu’il y en a besoin."

L'installation est capable de fournir de l’électricité à 600 ménages pendant 10 heures.

Des marchés de l'Europe à l'Afrique

L’entreprise espère générer un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 millions d’euros par an d’ici quelques années.

Ses clients seraient essentiellement européens avec, en particulier, les pays qui ont développé une production d’énergie renouvelable très importante comme l’Allemagne: "Il y a des moments où cette énergie renouvelable est en abondance, ils ne savent pas quoi en faire et elle est perdue. Donc, le marché allemand doit mettre à l’intérieur de son réseau des zones de stockage, et ça peut donc être un marché pour nous." 

Mais le potentiel de croissance le plus important, ce sont les pays en développement, notamment l’Afrique. Les besoins en termes d’électrification sont gigantesques là-bas. Et selon Jean-Luc Maurange, cela passera par des micro réseaux adaptés aux besoins locaux, les villages par exemple.

Essentiel évidemment pour le développement économique de l’Afrique, qui d’ailleurs est le continent le plus ensoleillé de la planète. La source de l’énergie, le soleil, est donc gratuite. Reste à la capter, la stocker puis l’utiliser.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK