Soldes d'hiver dès le 3 janvier : les démarques commenceront à 30%

A quelques jours des soldes d'hiver, l'Union des classes moyennes a réalisé un coup de sonde parmi ses membres et il apparaît que le chiffre d'affaire d'un commerçant indépendant sur deux a diminué au cours des 6 derniers mois. Ces commerçants pourront-ils compter sur les soldes qui commencent jeudi prochain, le 3 janvier 2019? Les stocks sont en tout cas importants.

Interrogé par la RTBF, le gérant d'une boutique de chaussures ne s'attend pas à une ruée vers les articles soldés : "Le client n'anticipe rien du tout. C'est le 'last minute' : si il neige il va vous acheter des bottes fourrées et des manteaux. Sinon il n'en achètera pas. S'il fait beau il achète des sandales".

Ventes conjointes ou ventes privées

Les premières démarques commenceront partout à 30%, comme s'ils s'étaient donné le mot d'un commerce à l'autre. Une vendeuse d'une boutique de vêtements féminins et de sacs explique qu'elle appliquera ce taux de 30% pour la collection automne-hiver. "Et il y a également des invendus de la collection automne-hiver 2017, et là c'est directement 50%, voire plus". Il y a peu de visites d'anticipation pour repérer les éventuelles futures bonnes affaires, selon elle : "Les clientes connaissent le magasin, qui existe depuis 9 ans. Elles savent déjà qu'une très grosse partie sera soldée. Elles ne se posent même pas la question".

Pendant la période de pré-solde, qui a commencé le 3 décembre 2018, les réductions de prix ne sont pas autorisées. Mais de nombreux commerçants de détail participent, à l'instar des grandes chaînes, à des systèmes alternatifs: ventes conjointes ou ventes privées. Les mois de janvier et de juillet sont les seuls de l'année où la vente à perte est autorisée (hors liquidation).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK