SNCB : préaccord sur le dossier Cargo

Les syndicats se sont engagés à présenter positivement à leur base, dans les prochaines semaines, le texte conclu ce mardi en fin d'après-midi, à l'issue d'une nouvelle réunion du comité de pilotage élargi.

"Nous nous sommes engagés à présenter positivement le texte", a indiqué Gérard Gelmini, de la CGSP-Cheminots, évoquant un "préaccord" là où la SNCB Holding parle d'un "accord".

Ce texte prévoit notamment que, malgré la filialisation, les activités des Rail Cargo Centers (activités de triage) resteront dans le giron du groupe SNCB, au sein d'une division à créer. Cela concerne 531 équivalents temps plein, qui resteront ainsi statutaires, et qui uvreront pour l'ensemble des opérateurs de manière non-discriminatoire.

"On a créé un périmètre de volume d'emplois statutaires protégés", résume Dominique Dalne, de la CSC-Transcom.

SNCB : viabilité assurée

"Sur base des discussions qui se sont clôturées mardi, il faut encore apporter quelques petites modifications au texte. Celles-ci n'auront pas d'impact fondamental sur le dossier présenté et approuvé par la Commission européenne", explique la SNCB Holding dans un communiqué.

"Nous pensons que, de cette manière, la viabilité des activités Cargo au sein du Groupe SNCB est assurée", ajoute la SNCB Holding.

Le texte sera présenté par les syndicats à leur base dans les semaines prochaines. Pour la CGSP-Cheminots, le comité national se prononcera le 4 novembre, après une réunion du bureau exécutif national qui doit se tenir ce jeudi après-midi. A la CSC-Transcom, un comité national est prévu le 28 octobre.

Ce préaccord sur la filialisation des activités marchandises du groupe SNCB, conclu au lendemain d'une grève de 24 heures sur le rail observée par le syndicat CGSP-Cheminots, intervient après des mois de négociations entre direction et syndicats.

Les partenaires sociaux se sont par ailleurs engagés mardi à accélérer les négociations au sujet de certains problèmes encore en discussion (guichets internationaux, recours à la consultance, etc.). Quant au dossier lié à l'augmentation des primes de productivité, il a été convenu d'y trouver une solution pour début novembre.

 

Belga

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK