Six cents oldtimers réunies pour demander un seul règlement des zones basses émissions

Six cents oldtimers réunies pour demander un seul règlement des zones basses émissions
Six cents oldtimers réunies pour demander un seul règlement des zones basses émissions - © DANIEL KARMANN - AFP

 600 voitures oldtimers se sont réunies dimanche matin à Bruges pour protester contre les différentes règles des zones de basses émissions. Les propriétaires de ces voitures anciennes demandent d'urgence qu'il n'y ait qu'un seul règlement valable pour toutes les zones.

Les 600 véhicules ont circulé de Lichterveld à Bruges. "Nous sommes très satisfaits du taux de participation, qui est deux à trois fois plus élevé qu'attendu", s'est réjoui l'organisateur Matthijs Moeyaert.

De la gratuité à ... 35 euros par jour

Les personnes présentes tenaient à faire connaître leurs inquiétudes pour l'avenir des oldtimers, qui selon elles est compromis par ces zones basses émissions. A Anvers, les voitures de 40 ans ou plus doivent payer une carte journalière de 35 euros pour entrer dans la métropole. Les propriétaires préfèrent évidemment la version bruxelloise de la zone basses émissions. "Elle autorise les voitures de plus de 30 ans à y entrer gratuitement. C'est la règle que nous voudrions voir partout. Il ne faut pas oublier que les oldtimers ne roulent que très peu, au maximum entre 2000 et 3000 kilomètres par an", appuie l'organisateur.

Des actions de protestation similaires ont été menées en différents endroits de Flandre ce week-end. Selon les organisateurs, plus de 1500 vieilles voitures y auraient participé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK