Séoul fait souffler un vent de panique sur le marché des cryptomonnaies

Investir dans les cryptomonnaies est très répandu en Corée du Sud, pays fasciné par les nouvelles technologies
Investir dans les cryptomonnaies est très répandu en Corée du Sud, pays fasciné par les nouvelles technologies - © Justin TALLIS

Le gouvernement sud-coréen a déclenché jeudi une tempête sur le marché du bitcoin et d'autres devises virtuelles en annonçant que Séoul se préparait à interdire les plateformes d'échange de monnaies cryptographiques, avant de faire machine arrière.

Le bitcoin a ainsi plongé de 18% après les premières annonces sud-coréennes avant de se redresser grâce au rectificatif apporté par la suite par les autorités du Sud. Vers 11H00, le bitcoin reculait cependant valant 13.422,57 dollars contre 14.501,52 dollars mercredi soir.

"Si la bulle éclate, cela aurait un effet dévastateur", a d'abord déclaré à la presse le ministre de la Justice Park Sang-Ki après l'échec d'une série de mesures destinées à calmer la spéculation sur les monnaies monnaies virtuelles.

"Le ministère prépare un projet de loi pour interdire de fait tous les échanges fondés sur les devises virtuelles dans les salles de transactions".

Les autorités sont "très préoccupées" par la popularité des cryptomonnaies, a-t-il poursuivi. Elles "veulent fermer toutes les plateformes d'échanges de monnaies virtuelles" du pays. "Tout cela a commencé à ressembler à du jeu et à de la spéculation", a ajouté le ministre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK