Séisme: l'économie japonaise est profondément touchée

A la Bourse de Tokyo
A la Bourse de Tokyo - © AFP

Les autorités japonaises se mobilisent aussi pour limiter l'impact économique de la catastrophe parce que le séisme aura aussi un énorme coût.

Il y a d'abord les dégâts directs : des entreprises détruites par le raz-de-marée ou des entreprises qui ne peuvent plus fonctionner dans les régions les plus touchées.

Mais il y aussi les dégâts collatéraux : le pays manque d'électricité et son réseau routier est affecté.

Il va y avoir, et ce au moins jusqu'à la fin du mois d'avril, des coupures d'électricité. Les usines seront donc concernées.

Le géant de l'électronique Sony a suspendu l'activité de huit de ses usines. L'une d'entre elles a subi le tsunami, les autres doivent être vérifiées.

Toyota suspend toute sa production jusqu'à mercredi au moins pour la vérification des 12 usines.

Nissan, autre constructeur automobile a aussi  cessé tout travail dans ses usines.

Tout cela se traduit ce lundi matin à la Bourse de Tokyo

L'indice Nikkei, l'indice des valeurs vedettes, est en chute de 6 %. Les cours des actions des constructeurs automobiles chutent de 11%.

Quant au yen , il est remonté car les opérateurs attendent un rapatriement de fonds pour la reconstruction. La banque centrale du japon a injecté de nombreux fonds pour éviter une trop forte remontée.

Dimanche, le porte-parole du gouvernement japonais avait prévenu : cette catastrophe aura un impact considérable sur l'économie.

Des mesures exceptionnelles de la Banque centrale

La banque centrale du Japon (BoJ) a décidé lundi d'augmenter de 5.000 milliards de yens (44 milliards d'euros) ses achats d'actifs et de maintenir son taux directeur dans la fourchette 0,0% à 0,1%, pour faciliter les financements et stabiliser les marchés après le séisme.

Cela revient en pratique à encourager un taux d'intérêt au jour le jour à zéro, afin de faciliter les prêts d'argent.

L'extension des mesures d'assouplissement quantitatif annoncée lundi vise à éviter des mouvements brutaux sur les marchés alors que le Japon est plongé dans une situation catastrophique sans précédent à cause du séisme et du tsunami dévastateurs de vendredi.

La somme de 5.000 milliards de yens sera consacrée à l'achat de bons du Trésor, d'obligations d'Etat ou d'entreprises et de titres de créances diverses.

Cette mesure additionnelle complète des dispositions prises précédemment et porte ainsi à 40.000 milliards de yens (350 milliards d'euros) le montant que l'institut d'émission prévoit de consacrer à des prêts à taux préférentiel et à des reprises d'actifs, y compris des titres relativement risqués.

La banque, en lien avec le gouvernement, veut éviter des mouvements brutaux sur les marchés financiers et souhaite maintenir les taux à un niveau très bas en inondant les circuits de liquidités.

La BoJ a effectué lundi des injections massives de fonds dans le système interbancaire, pour un montant de 15.000 milliards de yens, inédit en une journée.

 

Michel Lagase et belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK