Sans un critière sur l'emploi, le Bel20 serait probablement aujourd'hui un Bel15

L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles, le BEL 20, a accueilli deux nouveaux membres. Barco et WDP ont en effet pris les places de bpost et Engie.

Après une solide année 2018, le groupe courtraisien Barco, spécialisé dans la technologie de l'image, réintègre le BEL 20 qu'il avait quitté début 2007. La société immobilière WDP (Warehouses De Pauw), entreprise de l'année en Flandre en 2017, a vu le jour en 1971. Elle possède, développe et gère plus de 3 millions de mètres carrés d'immobilier semi-industriel et logistique, répartis sur plus de 160 sites en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en France et en Roumanie. Le groupe de Wolvertem (Brabant flamand) est coté sur Euronext Brussels depuis 1999 et à la Bourse d'Amsterdam depuis 2015.

Engie seulement au Cac40

Chaque année en mars, Euronext Brussels réévalue le panier des 20 plus grosses cotations de son marché. Plusieurs critères sont examinés, comme les liquidités ou la valeur boursière des sociétés ou le pourcentage de travailleurs en Belgique: "désormais, indique Vincent Van Dessel, le patron d'Euronext Brussels, le taux d'emploi en Belgique doit être de 15%, contre 10% encore il y a un an et demi. Et c'est là qu'Engie, aujourd'hui, ne remplit pas ces conditions."

Engie quitte par conséquent le Bel20 et la bourse de Bruxelles, pour ne plus avoir que le Cac40 français pour seule référence. "C'est aussi une volonté d'Euronext de limiter la présence à un seul marché".

bpost a fondu

Michel Ernst est stratégiste actions senior chez CBC banque. Il est l'un des créateurs-concepteurs du Bel20 il y a 25 ans: "ce critère de l'emploi a été introduit plus tard, après quelques OPA, on songe à Petrofina, à Cockerill, à la Royale Belge, pour que certaines sociétés importantes en Belgique mais d'origine étrangère puissent être prises en considération dans le Bel20. Sans cela, par la l'attrition, par la diminution du nombre de sociétés suffisamment importantes en liquides pour être intégrées à un indice, nous en serions sans doute à un Bel15!"

bpost dont la capitalisation boursière a fondu ces derniers temps (de 28 à 7,2 Euros de février à décembre 2018) accédera de son côté au BEL Mid. Ne plus être en vitrine coûte évidemment en visibilité. Mais aujourd'hui, la priorité pour les fonds d'investissements, ce sont les résultats de la société, sa situation économique et financière.

D'une manière plus générale, ce sont les indices supra-nationaux qui déterminent les options de ces fonds.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK