Salon du Bourget: Skywin signe deux accords de coopération avec le Québec et la Russie

Le Bourget: un Sukhoi 35 russe
Le Bourget: un Sukhoi 35 russe - © RTBF

Le pôle de compétitivité aérospatial wallon Skywin a signé, lors du salon aéronautique du Bourget, deux accords-cadres avec ses équivalents québécois et russe, afin de poursuivre son internationalisation.

Skywin, l'un des six pôles de compétitivité du plan Marshall, a ainsi conclu mardi soir à Paris un accord-cadre de coopération avec Aero Montréal, la "grappe" aérospatiale du Québec, visant à étudier la faisabilité de l'adaptation en Wallonie de l'initiative Mach, qui a comme objectif d'améliorer la chaîne d'approvisionnement de l'industrie aéronautique québécoise.

Il s'agit d'un accord destiné à concrétiser rapidement une collaboration entre Skywin et Aero Montréal, a souligné jeudi l'entourage du ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt.

Selon le journal 'L'Echo', la mise en place de Mach en Wallonie nécessitera un investissement d'environ 700.000 euros, qui sera couvert par le budget du plan Marshall. Notamment par le biais d'une aide au prototypage, a précisé le porte-parole du ministre.

Skywin a également signé mercredi au Bourget, en présence de M. Marcourt, un protocole de coopération - traduisant une première prise de contact, dans la perspective d'une collaboration à terme - avec le "cluster" russe Inmavis, dont les membres sont notamment spécialisés dans la simulation.

Le pôle de compétitivité Skywin représente quelque 6.400 emplois directs et génère un chiffre d'affaires annuel d'un milliard d'euros, dont 90% à l'exportation. Il regroupe une centaine d'acteurs (universités, entreprises, centres de recherche et de formation), soit 99% du secteur aérospatial wallon.

Le 50ème salon international de l'Aéronautique et de l'Espace (SIAE), qui se tient durant toute la semaine au Bourget, près de Paris, a été l'occasion de la signature de plusieurs contrats pour des entreprises wallonnes.

La société aéronautique carolorégienne Sonaca a ainsi décroché un contrat d'un montant potentiel d'un milliard de dollars avec le constructeur brésilien Embraer pour la fourniture des becs de bord d'attaque ("slats") et les volets ("flaps") des futurs avions régionaux baptisés E2 - la nouvelle version des Embraer 190 et 195. Sa filiale Sonaca Wichita installée au Kansas (Etats-Unis) a été sélectionnée par la société américaine Triumph Aerostructures pour fabriquer les volets intérieurs des avions d'affaires Global de nouvelle génération construits par l'avionneur canadien Bombardier.

Quant à la Sabca, elle a signé mardi un contrat pour fabriquer, dans son usine de Lummen (Limbourg), le plan horizontal du futur avion d'affaires Falcon SMS (Super Mid-Size) de Dassault Aviation, d'une valeur estimée à 40 à 50 millions de dollars.

Techspace Aero de Milmort, près de Liège, spécialisée dans la fabrication d'éléments de réacteurs - en particulier des compresseurs - et filiale du groupe français Safran, va pour sa part relancer une activité qu'elle avait abandonnée voici plusieurs années: l'assemblage de moteurs complets. Elle va ainsi assembler 80 réacteurs CFM-56-5, qui propulse l'Airbus A320, au profit de sa société-soeur française Snecma. De quoi donner du travail à une trentaine de personnes, a précisé jeudi la porte-parole de l'entreprise, Joëlle Wathelet.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK