Ryanair, exclu par BAA, se retire du processus de vente de l'aéroport de Stansted

Ryanair, exclu par BAA, se retire du processus de vente de l'aéroport de Stansted
Ryanair, exclu par BAA, se retire du processus de vente de l'aéroport de Stansted - © Tous droits réservés

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair se retire de la course au rachat de l'aéroport londonien de Stansted car le groupe espagnol Ferrovial, qui contrôle l'opérateur aéroportuaire BAA, l'a exclu du processus de vente, a-t-elle annoncé mardi.

Ryanair qui représente 70% du trafic à Stansted a indiqué dans un communiqué qu'il s'était "retiré du processus de vente de Stansted" après "avoir été informé par Ferrovial, le propriétaire de BAA qu'il exclurait Ryanair (et tout consortium lié à Ryanair) du processus".

La compagnie comptait prendre une part minoritaire de l'aéroport et était en discussions avec des investisseurs potentiels.

"Nous regrettons la décision de Ferrovial d'exclure Ryanair" et "l'échec de l'autorité de la concurrence à empêcher ce comportement anti-concurrentiel et anti-consommateurs de la part de Ferrovial", a dénoncé Stephen McNamara, responsable de la communication de la compagnie "low-cost".

"La poursuite du déclin du trafic cette année souligne le dommage extraordinaire fait aux compagnies et aux passagers de Stansted par le monopole Ferrovial/BAA et nous attendons avec impatience de discuter des réductions de coûts et de la croissance du trafic avec les nouveaux propriétaires de Stansted quand (l'aéroport) sera enfin vendu", a-t-il ajouté.

BAA avait annoncé le 20 août son intention de vendre Stansted, renonçant à un dernier recours contre les autorités de la concurrence qui l'avaient contraint à cette cession.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK