Ryanair devra indemniser six pilotes de Eindhoven qui ont eux-mêmes démissionné

La compagnie aérienne Ryanair devra débourser une indemnisation de transition comprise entre 5.000 et 51.000 euros à six pilotes qui volent depuis la base de Eindhoven, a décidé un tribunal néerlandais. Les pilotes ont démissionné et n'ont donc reçu aucune indemnité. Cependant, selon la justice, c'est en raison de bas prix de l'entreprise irlandaise qu'une telle situation s'est produite.

L'affaire dure car plusieurs actions judiciaires ont été intentées. Ryanair a fermé sa base d'Eindhoven en 2018. Les pilotes concernés par cette fermeture ont reçu une proposition de transfert vers une autre base mais ceux-ci ont refusé. Fin 2018, un juge a statué, entre autres, que Ryanair ne pouvait pas transférer les pilotes sans leur consentement. Ryanair leur a alors redemandé s'ils acceptaient d'être transférés sur base volontaire sans quoi une procédure de licenciement suivrait.

Le tribunal a constaté que la société n'était pas ouverte à d'éventuelles négociations. "Au lieu de faire des efforts pour normaliser la relation d'emploi, Ryanair a jeté de l'huile sur le feu. Tout cela rend Ryanair sérieusement coupable", a déclaré le juge. La compagnie à bas coûts devra donc payer aux six pilotes des frais de transition, même s'ils ont eux-mêmes démissionné et sont allés travailler pour un autre employeur.

En avril dernier, un tribunal néerlandais avait déjà décidé que Ryanair devait verser des dommages et intérêts de plusieurs centaines de milliers d'euros à huit pilotes pour la fermeture de la base d'Eindhoven.

En Belgique, ce sont 200 emplois qui sont menacés chez Ryanair (extrait de notre 13h de ce mardi)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK