Ryanair: atterrissage prioritaire pour faible niveau de carburant

Ryanair
Ryanair - © AFP

Un avion de Ryanair a demandé à atterrir "en priorité" mardi à Lanzarote pour "niveau faible de carburant", a affirmé mercredi le gestionnaire des aéroports des Canaries, alors qu'une enquête est en cours sur trois atterrissages d'urgence de Ryanair faute de kérosène.

Cette fois, le Boeing 737-200 de la compagnie qui se définit comme "à ultra bas coûts", reliant Leeds (nord de l'Angleterre) à Lanzarote, n'a pas demandé d'atterrissage d'urgence mais "en priorité" pour un "niveau faible de carburant", a affirmé un porte-parole du gestionnaire des aéroports (Aena) aux Canaries.

"Hier, vers les 16h00 aux Canaries (15h00 GMT), il y avait du vent à l'aéroport de Lanzarote. Un avion Ryanair était placé en troisième position pour atterrir. A ce moment là, il a demandé la priorité pour atterrir car il y avait un niveau faible de carburant", a affirmé le porte-parole.

Ryanair a reconnu, dans un communiqué, avoir demandé la priorité sans en fournir les raisons.

Expliquant que le vol FR2048 avait "raté le premier essai d'atterrissage en raison des conditions météorologiques avec de forts vents arrière", Ryanair a ajouté que lors de la deuxième tentative, "le commandant de Ryanair a demandé la priorité pour atterrir".

Il n'a pas demandé "l'urgence pour raison de carburant" car il disposait "d'une quantité de carburant substantiellement plus importante que celle qui correspond au +minimum de carburant pour atterrir+", a ajouté Ryanair.

Les autorités aériennes espagnoles ont annoncé le 14 août avoir ouvert une enquête sur Ryanair à la suite d'une plainte d'Aena en raison de trois demandes d'atterrissage d'urgence de la compagnie en juillet, faute de kérosène.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK