Roland Garros: davantage d'équipements de tennis vendus en cas de victoire de Rafael Nadal?

La société lyonnaise Babolat, un des principaux équipementiers du tennis dans le monde rêve d'une onzième victoire à Roland Garros pour Rafael Nadal. Si cette société encourage très vivement le numéro un mondial, c’est parce que l’Espagnol est leur principal ambassadeur depuis 2001.

La communication de l’entreprise est évidemment construite autour de ce partenariat, qui permet, par exemple, de faire des interviews plus commerciales que journalistiques.

"C’est une raquette très spéciale parce qu’avec elle j’ai gagné mon dixième tournoi de Monte-Carlo, et bien sûr mon dixième Roland Garros. C’est une raquette faite pour le succès", confiait Rafael Nadal dans une interview publiée sur la page YouTube de Babolat samedi dernier.

Une vidéo clairement promotionnelle qui donne l'impression que toutes ses victoires sont uniquement dues à sa raquette qu'il montre et tourne dans tous les sens.

Des victoires qui consolident les ventes

Le marketing est un élément clé pour une compagnie comme Babolat qui consacre environ 10% de son chiffre d’affaires annuel à la communication, en ce compris le sponsoring et les partenariats avec des tournois du Grand Chelem. C’est le cas à Roland Garros évidemment, mais aussi à Wimbledon. Ces grands tournois-là sont des moments clés pour un fabricant de matériel, dû évidemment à la visibilité mondiale de ces tournois du Grand Chelem.

À court terme, cela ne fait pas forcément vendre plus de raquettes ou de cordages. Si Nadal gagne son onzième Roland Garros, il n’est pas du tout certain que les magasins d’articles de sport vont être dévalisés le lendemain. Le patron de l’entreprise, Éric Babolat estime que les grandes victoires de Nadal permettent surtout de consolider les ventes, car, dit-il, l’achat d’une raquette n’est pas un achat d’impulsion. Ce qui est normal puisque celles-ci coûtent pas mal d’argent.

Partenariat bénéfique?

Par contre, si on regarde sur une très longue période, l’entreprise a tiré des bénéfices de ce partenariat. Ceci s'explique aussi par le fait que l’entreprise s’est diversifiée au fil du temps. Cordages, raquettes, collection de chaussures ou de textile, etc.

En 20 ans, le chiffre d’affaires de Babolat a été quasiment multiplié par 10. Depuis quelques années, son chiffre d’affaires stagne autour de 140 millions d’euros.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK