Rififi autour de la pâte à tartiner au spéculoos de Lotus

La pâte à tartiner au spéculoos n'a pas été pas été mise au point par Lotus Bakeries lui-même mais le groupe a acheté le brevet qu'avaient déposé ses inventeurs, Danny De Maeyer et Dirk De Smet, deux participants à un jeu télévisé de la VRT. Fort de cette protection juridique, Lotus Bakeries intime à ses concurrents d'abandonner la production de pâte au spéculoos, estimant avoir le monopole de la fabrication en Belgique.

Plusieurs entreprises rivales ont entamé des actions devant le tribunal du commerce de Gand en vue d'annuler le brevet. Selon eux, un tel produit ne peut entrer en ligne de compte pour un brevet. Du côté de Lotus Bakeries, on se montre confiant. "Nous défendrons le brevet par tous les moyens", a affirmé un responsable de l'entreprise. Lotus Bakeries n'a jamais révélé quelle part de son chiffre d'affaires dépend de la pâte au spéculoos. Selon des analystes, ce produit à succès aurait un poids de 10 millions d'euros.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK