Mobilisation contre la réforme des retraites: Air France, EasyJet, Ryanair et Transavia annulent des vols vendredi

Un Airbus A320 d'Air France sur le tarmac d'Orly au sud de Paris, le 25 novembre 2014
2 images
Un Airbus A320 d'Air France sur le tarmac d'Orly au sud de Paris, le 25 novembre 2014 - © STEPHANE DE SAKUTIN

La compagnie aérienne Air France a annoncé jeudi l'annulation de 30% de ses vols intérieurs et de près de 10% de ses vols moyen-courrier vendredi, EasyJet, Transavia et Ryanair supprimant également des vols, en raison du mouvement de grève contre la réforme des retraites en France.

"Pour la journée du 6 décembre 2019, Air France prévoit d'assurer l'ensemble de ses vols long-courrier, plus de 90% de ses vols moyen-courrier" et "près de 70% de ses vols domestiques", a indiqué Air France dans un communiqué.

La compagnie britannique EasyJet a de son côté fait état de 210 vols annulés vendredi, dans un communiqué qui ajoute que "des retards sont également à prévoir".

Sa concurrente irlandaise Ryanair a également annoncé, par communiqué, être "contrainte d'annuler un certain nombre de vols" en raison de "la grève nationale en France vendredi", sans préciser le nombre de vols supprimés.

Transavia France, interrogée par l'AFP, a pour sa part fait savoir que "20% des vols prévus vendredi" étaient annulés, soit 10 vols, en cette période de saison basse pour elle. La compagnie à bas coûts du groupe Air France opère des vols moyen-courrier au départ de l'Hexagone.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) avait demandé un peu plus tôt aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols pour vendredi, comme jeudi déjà, pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux, alors que deux de ses syndicats appellent à la grève contre la réforme des retraites.

L'USAC-CGT, deuxième syndicat chez les contrôleurs aériens et premier à la DGAC tous personnels confondus, a appelé à faire grève de jeudi à samedi, contrairement au SNCTA, premier syndicat chez les aiguilleurs du ciel, qui n'appelle pas à la mobilisation contre la réforme des retraites.

Troisième syndicat tous personnels confondus et premier syndicat chez les cadres à la DGAC, FO n'a pas déposé de préavis spécifique mais appelle à la grève dans le cadre du préavis interprofessionnel de la confédération.

"On a des taux de grévistes des contrôleurs aériens qui sont très forts, entre 50% et 100% selon les aéroports et les centres de contrôle", a affirmé à l'AFP Norbert Bolis, secrétaire général de l'USAC-CGT. Ces chiffres sont calculés en ne prenant pas en compte les contrôleurs "astreints" par la direction pour assurer le service minimum en vigueur pour les aiguilleurs du ciel, a-t-il précisé.

La direction de la DGAC n'a pas communiqué sur le taux de grévistes.

"En plus de ce mouvement social, la grève des pompiers à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et les brouillards sur plusieurs aéroports ont également eu un impact sur le trafic aérien dans la matinée", a indiqué la DGAC à l'AFP.

Jeudi, jour de mobilisation massive en France contre la réforme des retraites, Air France a supprimé 30% de ses vols intérieurs et 15% de ses vols moyen-courrier pour répondre à la demande de la DGAC, en préservant ses vols long-courrier. La low-cost Transavia France a maintenu son programme de vols, tandis que la britannique Easyjet a annulé une partie de son programme français, soit 233 vols intérieurs et moyen-courrier, et que Ryanair a rayé des vols de son programme sans en préciser le nombre.

Onze syndicats d'Air France ont exhorté les salariés à participer jeudi aux manifestations contre la réforme des retraites, dont certains appelaient également à la grève. La direction de la compagnie française n'a pas souhaité communiquer sur le nombre de grévistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK