Restructuration Blokker: dernière ligne droite de la phase 1 de la procédure Renault fin avril

Restructuration Blokker: dernière ligne droite de la phase 1 de la procédure Renault fin avril
Restructuration Blokker: dernière ligne droite de la phase 1 de la procédure Renault fin avril - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Les syndicats et la direction des magasins Blokker en Belgique se sont réunis mardi pour un 7e conseil d'entreprise extraordinaire. "Il n'y a pas eu beaucoup d'éléments neufs", selon une représentante de la CGSLB. "La première phase d'information ne peut pas encore être officiellement terminée", mais cela devrait être le cas au terme de la prochaine réunion planifiée mardi prochain.

La question des loyers problématique

La principale problématique reste la question des loyers. Contact a en effet été pris avec les propriétaires de différents magasins afin de leur demander que le montant des loyers soit baissé. Si certaines réponses ont été positives, d'autres se font désirer. Parmi les questions qui subsistent reste notamment celle "d'une contribution de la famille Blokker à ces loyers" puisqu'elle est propriétaire d'une quarantaine de magasins. Les syndicats, qui ont déjà soulevé la question, sont encore dans l'attente d'une réponse ferme. Les représentants des travailleurs souhaitent également obtenir une pyramide des âges du personnel mise à jour, car la dernière comportait plusieurs éléments incohérents.

La prochaine réunion du front syndical et de la direction, prévue le 25 avril, devrait voir aboutir "beaucoup d'éléments déterminants". "Le plus gros aura été épluché", estime la responsable du syndicat libéral. "Cela permettra de mettre un terme à la phase 1 de la procédure Renault et d'entamer la deuxième." Les magasins qu'il sera possible d'épargner devraient également être connus au terme du rendez-vous. D'ici là, le personnel des magasins Blokker va être consulté et informé des dernières avancées de la concertation.

Fermeture et réaménagement de magasins

La direction de Blokker a annoncé le 7 février son intention de fermer 69 magasins sur les 190 que compte l'enseigne en Belgique dans le cadre d'un plan visant à restaurer sa rentabilité, ce qui pourrait conduire à la suppression de 302 emplois sur près de 900. Le groupe enregistre depuis plusieurs année une baisse de ses ventes en Belgique. Le chiffre d'affaires de Blokker est passé de 144 millions d'euros en 2011 à 115 millions l'an dernier. Les pertes étaient de 15 millions d'euros en 2015 et de 17 à 20 millions d'euros l'an dernier. Selon le CEO Bernd Bosch, les analyses montraient que si rien n'était fait pour changer la structure des coûts, "les pertes pourraient atteindre 21 millions d'euros en 2017 et 25 millions en 2018".

Parallèlement à ces fermetures, Blokker va poursuivre le réaménagement de ses 121 magasins restants. Environ 41 magasins ont déjà été réaménagés et 50 le seront avant les soldes d'été. Le reste des magasins suivra d'ici la fin de l'année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir