Réserve stratégique: 900 MW d'électricité nécessaire en cas de scénario exceptionnel

Le dispatching central d'Elia
Le dispatching central d'Elia - © DIRK WAEM - BELGA

En cas de scénario exceptionnel dans lequel les centrales nucléaires belges et françaises ne seraient pas complètement disponibles, il faudrait une réserve stratégique d'électricité de 900 MW durant l'hiver 2017-2018, selon une analyse du gestionnaire haute-tension Elia sur la sécurité énergétique de la Belgique.

La loi prévoit qu'Elia fournisse une analyse sur la sécurité d'approvisionnement pour l'hiver suivant (2017-2018). Elia a donc mené une analyse selon plusieurs scénarios.

Le scénario de base mise sur une disponibilité normale des centrales, une capacité maximale d'importation et une capacité suffisante dans les pays voisins. Dans ce cas, la Belgique dispose d'une marge de 800 MW et n'a pas besoin de réserve stratégique.

Mais Elia a aussi analysé un scénario "exceptionnel", avec une disponibilité historiquement basse des centrales nucléaires en France et d'une indisponibilité de 1GW de production nucléaire en Belgique durant tout l'hiver. Dans ce cas, il faudrait une réserve stratégique de 900 MW.

750 MW à Vilvorde et Seraing

Quel scénario suivra la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem? Comme la situation évolue quotidiennement, Elia conseille à la ministre de prendre une décision lorsque les dernières informations disponibles seront publiées, le 15 janvier prochain.

La réserve stratégique pour cet hiver se monte à 750 MW et consiste en deux centrales à gaz basées à Vilvorde et Seraing. Au début de la semaine, le gestionnaire haute-tension avait indiqué qu'il n'excluait pas de devoir activer ces réserves pour la première fois en raison de la situation difficile sur le marché de l'électricité en France.

Théoriquement, la France exporte de l'électricité mais, en raison d'une capacité nucléaire réduite, le pays devra importer de l'électricité cet hiver lors des pics de consommation. Cette situation a conduit à des prix exceptionnellement élevés sur le marché de gros de l'électricité en France et en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK