Grève à la SNCB: retour à la normale à 22h, nouvelles grèves prévues à partir du 12 juin

Les négociations entre la direction et les syndicats ont échoué ce vendredi. Au terme d'une réunion qui a démarré à 10h ce vendredi matin, le constat est sans appel: les pistes proposées par les syndicats sont rejetées par la direction. La CGSP confirme donc qu'elle dépose un nouveau préavis de grève pour le 12 juin. Une grève qui devrait durer pas moins de 7 jours.

La CSC ne s'est pas prononcée pour l'instant. 

Reprise du trafic ce soir

Dès ce matin, le syndicat socialiste menaçait de déposer un nouveau préavis de grève reconductible si les négociations en cours avec la direction de la SNCB échouaient: "Cela signifie que le trafic ferroviaire reprend provisoirement ce vendredi à 22h00, jusqu'au 12 juin si les négociations échouent. La balle est dans le camp de la direction", a précisé Philipe Dubois, de la CGSP-Cheminots Bruxelles.

Dans un communiqué, envoyé au lendemain d'une réunion de son bureau exécutif national et alors que syndicats et directions ferroviaires étaient à nouveau autour de la table pour tenter de trouver une solution au conflit social né d'une circulaire sur les jours de crédit, la CGSP Cheminots déplore "le climat social détestable" au sein des entreprises ferroviaires, "avec le recours systématique aux huissiers de justice, le dépôt de plaintes auprès des tribunaux et l'annonce de sanctions à l'égard des grévistes".

Le syndicat reproche également aux directions de manquer "d'esprit constructif" et de présenter des textes "pratiquement identiques à l'issue des deux dernières réunions".

Accords et désaccords

A l'entrée de la réunion qui a débuté à 10h00 avec la direction, les représentants nationaux se sont montrés dans un premier temps plus nuancés que leurs collègues bruxellois qui parlaient d'un retour d'un circulation normale à 22h ce vendredi: "Nous venons avec des propositions. En fonction de ce qui sera dit, nous prendrons position", a indiqué Marianne Lerouge de la CSC-Transcom. Michel Abdissi de la CGSP Cheminots n'a pas non plus confirmé de reprise du travail au niveau national. "Nous réclamons toujours le retrait d'une circulaire", a-t-il rappelé, affirmant que les syndicats vont ensuite "analyser les résultats" de la réunion. Au final, le retour du trafic est bien confirmé pour ce soir 22h mais de nouvelles actions sont d'pres et déjà annoncées.

Côté flamand, Ludo Sempels, de l'ACOD Spoor, a appelé à une vraie concertation sociale et demande à ses membres de reprendre le travail.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK