Reprise de Thomas Cook/Neckermann Belgique: quasi toutes les agences de Wallonie vont rouvrir

C’est le curateur de l’entité belge du groupe Thomas Cook qui a communiqué l’information jeudi soir à l’agence Belga. L’entreprise espagnole Wamos, spécialisée dans le voyage, reprend 62 des 91 agences de Thomas Cook/Neckermann. La nouvelle intervient deux semaines après la faillite de Thomas Cook Retail Belgium.

Plus de détails sur cette offre de reprise ont été communiqués ce vendredi aux organisations syndicales, lors d’une réunion à Zwijnaarde. L’ancienne direction belge de Thomas Cook/Neckermann travaille désormais pour le voyagiste espagnol Wamos et restera donc responsable des activités du groupe en Belgique.

La rencontre entre cette direction et les syndicats a été qualifiée de constructive. Selon les syndicats, la direction a annoncé vouloir recommencer à travailler au plus vite. Elle se tournera vers les partenaires avec lesquels Thomas Cook/Neckermann travaillait déjà en Belgique auparavant. De nouveaux partenaires seront recherchés.

195 emplois conservés

Jeudi, les curateurs n’avaient pas donné d’informations sur les agences du voyagiste qui rouvriraient leurs portes. La rencontre entre la direction et les syndicats ce vendredi n’en a pas apporté beaucoup plus.

Thomas Cook Retail Belgique, le réseau d’agences, employait 500 personnes dont 150 à Bruxelles et en Wallonie. Les agences reprises par Wamos seraient réparties dans tout le pays, sauvant 195 emplois. En réalité, il s’agirait de 150 emplois sauvegardés directement dans les agences. Les 45 autres emplois seraient conservés au siège social, dans le département des "incentives", qui organise des voyages pour des entreprises et organisations, le département e-commerce, celui des médias et celui des croisières ainsi que dans d’autres services d’assistance.

Tous les anciens salariés du groupe Thomas Cook/Neckermann Belgique sauront dès mercredi prochain s'ils sont repris ou pas.  

Le reste du personnel, soit plus de 300 personnes, a été congédié début de la semaine dernière et ne devra dès lors pas compter sur un emploi auprès du nouvel acteur espagnol.

28 agences fermées en Flandre, 1 en Wallonie

A quelles conditions le personnel réengagé le sera-t-il ? Tout est encore en cours de négociation. De source syndicale, on explique que les salaires bruts seraient garantis mais que les avantages extralégaux pourraient être évalués.

La direction a l’intention de rouvrir les agences la semaine prochaine, le lundi 21 octobre.

Sur les 91 agences du réseau, 29 ne rouvriront pas leurs portes. Toutes, sauf une, sont situées en Flandre.  Toutes les agences wallonnes, à l'exception d'une seule, retrouveront donc une activité.  S'il y a plus d'agences qui sont abandonnées par le repreneur en Flandre, c'est parce qu'au départ, il y avait plus d'agences situées en Flandre, souvent assez proches les unes des autres. Selon Els De Coster, du syndicat libéral :" il y a avait même parfois une agence Thomas Cook et une agence Neckermann dans la même rue". 

 

Un nouvel acteur sur la scène belge

Ce vendredi après-midi, la direction espagnole du groupe Wamos est attendue en Belgique. Elle devrait donner plus d’informations sur ses projets en Belgique.

Le groupe espagnol Wamos opère depuis Madrid et comprend la compagnie aérienne Wamos Air, le voyagiste Wamos Tours et l’organisation de voyages Wamos Circuitos, qui propose des voyages dans 20 pays d’Amérique latine. Les détaillants touristiques Nautalia Viajes, Top Atlántico et Geo Star font également partie du groupe. A cela s’ajouteront désormais les 62 agences belges Thomas Cook.

Les ministres de l'emploi saluent la reprise mais s'inquiètent pour le personnel non repris

La Ministre wallonne de l'Emploi, Christie Morreale, parle d'une issue en demi-teinte. " Si une éclaircie se dessine pour 200 membres du personnel et nous devons nous en réjouir, il n’en demeure pas moins que 300 hommes et femmes ont aujourd’hui reçu la confirmation qu’ils perdaient leur emploi. Je me dois donc à la fois de saluer la reprise par le groupe espagnol Wamos dans des conditions qui semblent satisfaisantes pour les travailleurs mais aussi, dans un même temps, d’exprimer tout mon soutien et ma solidarité envers celles et ceux qui viennent de perdre leur emploi au sein d’une entreprise dans laquelle certains ont construit une grande majorité de leur carrière professionnelle ", précise la Ministre.

Pour soutenir le personnel licencié, une "cellule de reconversion" sera mise sur pied prochainement, pilotée par le Forem. Selon le cabinet de la Ministre wallonne de l'Emploi, les profils des personnes seraient en cours d'identification afin de trouver à chacun la meilleure piste pour pouvoir rebondir professionnellement.

Du côté fédéral, la nouvelle ministre de l’Emploi et de l’Economie Nathalie Muylle (CD & V) a estimé que l’annonce jeudi de la reprise de 62 agences de voyages dépendant de Thomas Cook Retail Belgique par l’entreprise espagnole Wamos était une nouvelle porteuse d’espoir. S’exprimant dans le cadre de l’émission "De Ochtend" sur Radio 1 (VRT), elle a cependant précisé qu’elle "continuait d’être préoccupée" par la part du personnel belge qui n’est pas concernée par cette reprise, soit plus de 300 personnes qui devraient malgré tout perdre leur emploi. " On devra s’assurer dans les prochaines semaines qu’elles seront bien accompagnées", a ajouté Nathalie Muylle.

Ces employés peuvent entre autres s’adresser au FFE, le Fonds d’indemnisation des travailleurs licenciés en cas de fermeture d’entreprises, pour recevoir des indemnités, a rappelé la ministre. "Cela va se passer dans les prochains jours et prochaines semaines." 

Reportage et direct dans notre journal de 13h de ce vendredi 11 octobre

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK