Renouvellements de contrat abusifs : les pratiques du fournisseur d'énergie Mega mises en cause

Renouvellements de contrat abusifs : les pratiques du fournisseur d'énergie Mega mises en cause
Renouvellements de contrat abusifs : les pratiques du fournisseur d'énergie Mega mises en cause - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Les ministres en charge de l'Energie, de l'Economie et des Consommateurs, Tinne Van der Straeten, Pierre-Yves Dermagne et Eva De Bleeker, ont demandé à l'Inspection économique d'ouvrir une enquête sur les pratiques du fournisseur d'énergie Mega dans le cadre des "contrats dormants", ont-ils annoncé vendredi dans un communiqué.Ces contrats, malgré leurs conditions désavantageuses pour le consommateur, sont renouvelés périodiquement par les fournisseurs.

Des centaines de milliers de ménages paient de ce fait des centaines d'euros en trop pour leur gaz et leur électricité. Il ressort d'une étude de la CREG que 470.000 ménages paient jusqu'à 1.100 euros de trop. Et un million de ménages pourraient économiser 500 euros sur sa facture. L'ancienneté des contrats rend malaisée voire impossible la comparaison des prix. Les ministres ont reçu vendredi les différents fournisseurs chez qui il semble soit ne pas y avoir de problème, soit un plan d'action y est en cours pour mettre fin à cette pratique.

Jusqu'à 30% de différence de prix

Seul Mega ne dispose pas de plan d'action et ne prend même pas d'engagement en ce sens, indiquent-ils. Ce fournisseur attire les clients par ses prix bas et, lorsque la durée du contrat expire, celui-ci est renouvelé mais à un prix supérieur. La différence peut atteindre 30%. Lorsque le client consulte son contrat, il retrouvera la même dénomination de service mais le prix est substantiellement plus élevé que lorsque Mega a fait sa promotion. Le prix de renouvellement n'est mentionné nulle part. Des grilles tarifaires sont consultables mais, par les noms identiques mentionnés, les tarifs ne se retrouvent pas dans les comparateurs de prix. La ministre de l’Énergie a par ailleurs appelé les consommateurs à utiliser les comparateurs de prix des organes de régulation de l'énergie afin de bien cerner les prix auxquels ils sont soumis et ceux auxquels ils pourraient prétendre.%

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK