Quels seront les impacts sociaux de la digitalisation du monde du travail?

De plus en plus de tâches sont automatisées et robotisées.
De plus en plus de tâches sont automatisées et robotisées. - © KAZUHIRO NOGI - AFP

De plus en plus de tâches sont automatisées. Qu’elles soient robotisées ou prises en charge par des algorithmes, les plateformes de sous-traitance du travail sont de plus en plus nombreuses elles aussi, surtout dans le monde anglo-saxon.

Il est en fait très difficile d’évaluer quels emplois risquent réellement de disparaître dans 10 ou 15 ans. Les études qui prévoient cette disparition se multiplient. Leurs méthodologies sont toutes différentes et leurs résultats extrêmement contrastés. Un rapport de McKinsey sur la robotisation, paru fin novembre, estime que près de la moitié des heures de travail prestées en Belgique pourrait être automatisée d’ici 2030.

>>> A lire aussi: Découvrez les 7 métiers que les robots vont nous voler

Cependant, il est presque impossible d’estimer précisément combien d’emplois risquent d’être perdus parce que de nouveaux marchés émergent avec de nouveaux emplois inconnus. Par exemple, les développeurs d’applications mobiles.

Nombreuses incertitudes sur l'avenir

Pour Christophe Degryse, responsable de l'unité prospective à l'Institut syndical européen "les plateformes de sous-traitance du travail reste un réel risque de fragmentation du marché, mais aussi d’érosion fiscale et de sous-financement de la sécurité sociale".

Les incertitudes juridiques sont nombreuses. Cela dit Christophe Degryse se veut plutôt optimiste. "Nous sommes aujourd’hui dans une période de transition entre un modèle qui est un peu dépassé par certaines évolutions de cette économie digitale qui survient et dans l’invention d’un nouveau modèle social qui sera demain, mieux adapté à la digitalisation de l’économie."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK