Quel sera l'impact sur l'Europe de la manipulation des devises chinoises?

Les Etats-Unis ont officiellement accusé lundi la Chine d’affaiblir sa monnaie alors que le yuan a franchi le seuil symbolique des 7 yuans pour un dollar, un geste assuré d’attiser un peu plus les tensions entre les deux géants économiques et la nervosité des marchés.


►►► A lire aussi : USA-Chine : se dirige-t-on vers une guerre des devises ? Un danger pour l’Europe


Est-on entré dans une guerre des devises entre les États-Unis et la Chine ? Pour Charlotte de Montpellier, économiste chez ING Belgique, il s’agit d’un avertissement de la Chine aux États-Unis. "Clairement, la Chine est prête à utiliser l’arme des devises pour contrebalancer la guerre commerciale, comme outil de représailles dans la guerre commerciale. On sait qu’elle utilise déjà d’autres éléments, comme la mise en place des droits de douane sur les importations américaines, et elle peut utiliser encore d’autres éléments, elle a déjà prévenu. Elle peut rendre la vie des filiales américaines plus difficiles, elle peut limiter les importations de produits agricoles américains."

Ralentissement économique

Cette guerre commerciale est donc loin d’être terminée. S’agit-il d’une escalade ? Charlotte de Montpellier en est convaincue. "Une escalade de la guerre commerciale, très clairement. On pense qu’elle risque encore de s’envenimer dans les prochains mois, et c’est aussi pour ça que les marchés boursiers ont très mal réagi à ces nouveaux éléments. On voit qu’on n’est pas du tout proche d’un accord et qu’il faudra probablement encore attendre un certain temps pour avoir un accord, et ça, ça a des conséquences économiques.

A ce titre, l’aggravation de ces tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pourrait finir par provoquer un ralentissement marqué de l’économie dans ces deux pays mais aussi dans le reste du monde. "On a clairement vu un ralentissement économique global aux États-Unis, en Chine, en Europe et dans le reste du monde, et il est clair que c’est déjà lié à la guerre commerciale, qui a amené beaucoup d’incertitudes", rajoute l’économiste. "Par exemple, les entreprises se retrouvent en difficulté quand elles doivent faire des plans d’investissement ou quand elles doivent embaucher. Elles retardent donc leur décision et ça conduit à un ralentissement économique mondial".

Des effets qui se font ressentir chez nous mais aussi en Allemagne, un pays pour qui la Belgique produit et exporte beaucoup et qui lui-même produit beaucoup pour exporter vers la Chine. "On voit déjà par exemple que l’Allemagne a beaucoup plus de mal à exporter vers la Chine ou vers d’autres pays et on voit que la croissance économique en Allemagne ralentit. Et donc, par effet de contagion, la croissance économique en Europe est déjà en train de ralentir. Il faut aussi savoir que si la Chine utilise les devises comme arme, ça peut impacter négativement l’Europe parce que ça a tendance à rendre les entreprises chinoises plus compétitives par rapport aux entreprises européennes et ce n’est évidemment pas favorable pour les entreprises ici en Europe", conclue Charlotte de Montpellier.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK