Qatar Airways maintient 13 Airbus A350 au sol : certaines pièces se dégradent trop vite

La compagnie aérienne Qatar Airways a annoncé jeudi avoir reçu l’ordre du régulateur de cet Etat du Golfe de maintenir au sol treize de ses Airbus A350 en raison de la dégradation rapide des surfaces des fuselages.

La compagnie, l’un des trois grands transporteurs aériens du Golfe, avait auparavant accepté de ne plus prendre livraison de cet appareil pour cette même raison, selon des informations de presse en juin.

Qatar Airways précise dans un communiqué qu’il a été obligé d’accélérer la remise en service d’Airbus A330 pour compenser l’arrêt des 13 A350. Sa flotte comporte 34 A350-900 et 19 A350-1000, selon un document d’Airbus.

Qatar Airways "travaille avec le régulateur pour assurer le maintien de la sécurité de tous les passagers… et à la suite d’une instruction écrite explicite du régulateur (de la compagnie), treize avions ont été maintenus au sol", précise le communiqué.

Qatar Airways est régie par l’Autorité civile de l’aviation du Qatar.


►►► Lire aussi : Coronavirus : Airbus, Boeing, Embraer, les turbulences continuent pour les avionneurs


Le directeur général de la compagnie, Akbar al-Baker, a indiqué qu’il s’attendait à ce qu'"Airbus traite ce sujet avec l’attention spécifique qu’il nécessite".

"Qatar Airways n’acceptera rien d’autre qu’un avion qui continue à offrir à ses clients les standards de sécurité les plus élevés possible et la meilleure qualité de voyage qu’ils méritent", explique-t-il dans le communiqué.

La compagnie attend qu'"Airbus ait établi la cause profonde et corrigé de manière permanente les conditions sous-jacentes à la satisfaction de Qatar Airways et de notre régulateur avant que nous prenions livraison de tout autre avion A350", ajoute le texte.

Le communiqué indique que la compagnie "coopère avec toutes les sociétés de leasing affectées par le maintien au sol des A350, qui ont commencé à inspecter leurs avions impactés", sans donner d’autres détails sur les parties concernées.

Ces discussions restent confidentielles

Pendant la pandémie de coronavirus, Qatar Airways s’était positionnée comme une compagnie leader dans le rapatriement de voyageurs bloqués, s’attirant des éloges du Royaume-Uni, de la France et d’autres pays dont les compagnies aériennes étaient paralysées.

Plus de la moitié de sa flotte est composée d’appareils de taille moyenne, des Boeing 787 et des Airbus A350.

"Nous ne commentons pas les opérations de nos clients. En tant que constructeur aéronautique majeur, nous sommes toujours en discussion avec nos clients. Ces discussions restent confidentielles", a indiqué Airbus dans un communiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK