Publifin devient Enodia: combien coûte un changement de nom?

L'intercommunale ne veut pas révéler combien va coûter l'opération.
L'intercommunale ne veut pas révéler combien va coûter l'opération. - © SOPHIE KIP - BELGA

Publifin change de nom et va s'appeler Enodia, un nouveau nom qui sera officiel après l'assemblée générale du 30 novembre prochain. L'opération est évidemment cousue de fil blanc : c'est pour ne plus être associée à l'affaire des comités de secteur que l'intercommunale a décidé de se rebaptiser. Cette stratégie, baptisée rebranding, est bien connue des sociétés qui veulent se refaire une virginité.

L'intercommunale Publifin ne veut pas révéler combien va coûter l'opération, mais il est certain que la facture s'élévera à "plusieurs milliers d'euros", à en croire François Bodarwé, du studio Synthèse à Liège, spécialiste du rebranding des collectivités locales. 
"Une agence professionnelle dans le changement de nom et dans la création d’identité va sûrement s’en occuper, explique-t-il. Quand il s’agit d’une intercommunale ou d’une multinationale, une grande PME, l’agence doit créer un nouveau nom, créer une nouvelle identité mais aussi créer les supports : la charte graphique, le nouveau site internet etc. Donc fatalement, ça prend du temps et ce sont des coûts de plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros."

François Bodarwé cite l'exemple de la SMAP, qui s'était transformée en Ethias en 2003. Avec "un nouveau nom, un nouveau logo et un nouveau support", le rebranding a coûté entre 50.000 et 70.000 €, affirme le spécialiste. Mais, rappelle-t-il, "tout dépend du client". En l'occurrence, Publifin est une institution, contrairement à Nethys et ses sociétés VOO ou L'Avenir. "Cela n’a pas un enjeu économique direct, il n'y a pas l’obligation d’une communication hyper pointue en vue de vendre des services", précise François Bodarwé. Le changement de nom ne se chiffrera donc probablement pas à 70.000 € cette fois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK