Publicités en ligne : la Commission européenne ouvre une enquête contre Google

La Commission européenne a annoncé mardi l’ouverture d’une enquête contre Google pour des pratiques anticoncurrentielles dans les technologies d’affichage publicitaire en ligne, deux semaines après des sanctions contre le géant de l’internet en France. La Commission européenne soupçonne le groupe américain d’avoir "enfreint les règles de l’UE en matière de concurrence en favorisant ses propres services".

Des pratiques contraires aux règles de concurrence

Google "est présent à presque tous les niveaux de la chaîne de fourniture en ce qui concerne l’affichage publicitaire en ligne. Nous craignons (qu’il) n’ait rendu l’exercice d’une concurrence […] plus difficile pour les services […]", a déclaré la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

Google propose plusieurs outils d’intermédiation entre les annonceurs et les éditeurs en vue de l’affichage d’annonces publicitaires sur des sites web ou des applications mobiles.

Fondé en 1998 dans la Silicon Valley, Google est visé par plusieurs procédures pour des infractions présumées aux règles de concurrence. L’Autorité de la concurrence française lui a imposé le 7 juin une amende de 220 millions d’euros pour ses pratiques sur le marché de la publicité en ligne, en exigeant des réformes. 

Fin 2020, Google a été visé par trois procédures antitrust aux États-Unis. Une coalition de 38 États et territoires américains l’a notamment accusé en décembre d’exercer un "monopole illégal" sur la recherche en ligne et la publicité.

Alphabet, la maison mère de Google, a réalisé environ 150 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, dont plus de 80% provenaient de la publicité en ligne.

 

Extrait du JT du 27/02/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK