Proximus veut se séparer de 1900 collaborateurs en 3 ans et recruter 1250 personnes

Une commission paritaire extraordinaire avait lieu ce jeudi
2 images
Une commission paritaire extraordinaire avait lieu ce jeudi - © RTBF

Une commission paritaire extraordinaire s'est tenue ce jeudi matin au siège de l'entreprise de télécommunications Proximus afin d'informer les représentants des travailleurs des plans de transformation de la société. 

Proximus a publié ce jeudi un communiqué dans lequel elle détaille les raisons du lancement de sa stratégie #shifttodigital. "Au cours des trois prochaines années, Proximus prévoit 1250 recrutements dont 750 recrutements supplémentaires pour l'extension de ses activités ICT dans les différentes filiales ainsi que 500 profils supplémentaires dans les nouveaux domaines digitaux au sein de Proximus" explique ce communiqué. Mais la société "envisage de réduire son personnel d'environ 1900 collaborateurs au cours des 3 prochaines années, en ligne avec la réduction prévue de la charge de travail". 

Proximus indique entamer "dès aujourd'hui des discussions avec ses partenaires sociaux en vue de définir un nouveau cadre social et réaliser de nouvelles réductions des coûts". La direction de Proximus "vise une réduction brute supplémentaire des coûts de l’ordre de 240 millions d’euros d’ici 2022".

"Le déploiement du réseau fibre procure, déjà en 2019, 1600 emplois chez nos partenaires externes" souligne Proximus.

L'action de Proximus a enregistré une perte de 1,5%

Après sa rencontre avec la direction de Proximus mercredi, le ministre de l'Emploi Kris Peeters avait annoncé que le nombre de pertes d'emploi prévues s'élèverait à 1.900 licenciements avec 1.250 embauches. Ces chiffres avaient fait réagir le Premier ministre Charles Michel : "J’ai pris connaissance des intentions exprimées par le management de l’entreprise. Au nom du gouvernement, nous n’acceptons pas cette tentative de fait accompli, ni sur le fond ni sur la forme", avait-il déclaré. 

La cotation de l'action Proximus avait été suspendue mercredi matin à la Bourse de Bruxelles à 23,79 euros, dans l'attente de la communication officielle aux syndicats du plan social. Ce jeudi, l'action de Proximus a grosso modo enregistré une perte de 1,5% par rapport à son cours à l'ouverture de la Bourse ce jeudi matin, le cours oscillant entre 23,40 et 23,50 euros vers 11h00.

Ouvrant à 22,99 euros, le cours a enregistré une baisse de 3,5% directement à l'ouverture, à 22,80 euros. Remontant jusqu'à 23,89 euros, au plus haut, l'action est restée relativement stable durant toute la matinée.

Journal télévisé 09/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK