Proximus: Stefaan De Clerck veut trouver un nouveau CEO "le plus vite possible"

Proximus : Stefaan De Clerck veut trouver un nouveau CEO "le plus vite possible"
2 images
Proximus : Stefaan De Clerck veut trouver un nouveau CEO "le plus vite possible" - © Tous droits réservés

Stefaan De Clerck, président du conseil d’administration de Proximus, répète avoir regretté la décision de Dominique Leroy de ne pas avoir demandé un deuxième mandat, mais s’adapte à la situation : " C’est ce matin que le conseil d’administration a convenu de commun avec Dominique Leroy qu’elle termine son mandat vendredi prochain, donc le 20 septembre."

Poursuivre dans la même direction

Est-ce une victoire obtenue par les syndicats qui réclamaient un départ immédiat et non en novembre prochain ? Le Président du CA de Proximus assure avoir l’intention de "continuer dans la transformation que Dominique Leroy a entamée. C’est nécessaire pour l’entreprise et nous espérons continuer avec les médiateurs sociaux pour évoluer vers un accord avec les syndicats. Cette transformation doit être confirmée."

Pourquoi part-elle plus tôt ?

Pour une multitude d’éléments, explique le Président du CA qui évoque "un cocktail d’éléments qu’on ne gère plus tout à fait. Après l’annonce de la semaine passée, il y a eu des commentaires de toutes parts. Nous voulons revenir à un climat serein car il y a le dossier social mais aussi le dossier des investissements."

Un nouveau CEO le plus vite possible

Sandrine Dufour remplacera donc la CEO durant la phase d’intérim. Elle connaît très bien les dossiers, assure Stefaan De Clerck. "Sandrine Dufour et Dominique Leroy vont préparer, ensemble, ce transfert de compétence. Le board va soutenir Sandrine et nous espérons que le nouveau CEO arrivera le plus vite possible."

" Nous aurons beaucoup de candidats "

La publicité qui a entouré l’annonce du départ de Dominique Leroy aura un effet positif sur le nombre de candidats, prédit Stefaan De Clerck : "Nous allons fixer le profil jeudi prochain. Et dès octobre, le board veut pouvoir déjà discuter d’une ‘long list' pour effectuer une première sélection. Terminer le plus vite possible est dans l’intérêt de l’entreprise."

Stefaan De Clerck s’exprimera ce mercredi à la Chambre. "Il est habituel d’aller expliquer au parlement ce que l’on fait chez Proximus, je vais expliquer ce que l’on a décidé. Je serai là avec le ministre. La situation est claire et nette maintenant."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK