Proximus: arrêts de travail spontanés des travailleurs, des boutiques fermées

Proximus: arrêts de travail spontanés des travailleurs
2 images
Proximus: arrêts de travail spontanés des travailleurs - © ERIC LALMAND - BELGA

Les travailleurs de Proximus sont mécontents et le font savoir par des arrêts de travail spontanés de techniciens et du personnel administratif un peu partout dans le pays : à Mons, Herstal, Saint-Vith, Namur, en Flandre, et puis aussi dans le call center de Bruxelles, particulièrement touché par le plan d'économie à venir. Certaines boutiques ont également fermé leurs portes: à Mons, Charleroi, Namur, à Ath,Tournai, Mouscron ou encore Chatelineau.

Les syndicats ne connaissent pas encore l'ampleur du mouvement mais ils identifient clairement le problème : le départ différé de Dominique Leroy, la CEO, qui a annoncé qu'elle rejoignait l'opérateur Télécom néerlandais KPN, basé à Rotterdam, dont pour en devenir l'administratrice déléguée, et ce en plein plan de restructuration. 

Les syndicats attendent donc une réponse de la direction à ce signal lancé par la base.

Des syndicats qui réclament aujourd'hui la suspension des négociations sur le plan d'économie. Ils demandent l'intervention d'un conciliateur.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK