Prix du porc: "Un pas dans la bonne direction, si les engagements de Comeos et la Fevia sont tenus"

L'accord prévoit un engagement de 15 millions d'euros, dont 10 millions sont garantis.
L'accord prévoit un engagement de 15 millions d'euros, dont 10 millions sont garantis. - © JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

L'accord qui est intervenu dans la nuit de lundi à mardi pour tenter de résoudre la crise du secteur porcin constitue "un pas dans la bonne direction, à condition que les engagements soient effectivement suivis dans les semaines à venir par les membres de Comeos et de la Fevia", réagissent les membres de l'Agrofront, à savoir la Fédération unie de groupements d'éleveurs et d'agriculteurs (FUGEA), la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA), le Borenbond et l'Algemeen Boerensyndicaat (ABS).

L'accord prévoit un engagement de 15 millions d'euros, dont 10 millions sont garantis. Ces montants seront collectés via une hausse de 15 cents par kilo de porc frais commercialisé dans un délai maximum de 12 mois, détaillent les organisations. Cet accord n'aurait pas pu être conclu sans l'engagement des membres des partenaires - la fédération du commerce Comeos et celle de l'industrie alimentaire Fevia - de préfinancer à court terme au moins la moitié de la somme, soit 7,5 millions d'euros, soulignent les membres de l'Agrofront.

Ceux-ci attendent désormais que les engagements soient tenus "dans les jours et semaines à venir".

Colruyt s'engage à préfinancer le fonds de solidarité d'1,5 million d'euros

Colruyt Group s'engage à préfinancer le fonds de solidarité pour les éleveurs porcins d'un montant d'1,5 million d'euros dans l'attente de la fixation des modalités pratiques et de l'approbation de l'Autorité belge de la concurrence, a indiqué mardi soir Colruyt.

Colruyt Group insiste "à présent sur le fait qu'un travail en profondeur doit désormais être réalisé afin de trouver des solutions durables à la surproduction structurelle qui frappe le secteur porcin belge".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK