Prix de l'énergie: "Neuf clients sur 10 ont accepté la proposition d'une hausse d'acompte", annonce Mega

Neuf clients sur 10 qui se sont vu proposer par Mega une hausse de leur facture d'acompte l'ont acceptée. Et à peine 0,1% a introduit une plainte, constate le fournisseur d'énergie mardi dans une réaction à l'annonce, la veille, de l'ouverture par l'inspection économique d'une deuxième enquête en un an le visant.

Début octobre, Test Achats avait déposé plainte contre Mega auprès de l'Inspection économique. L'organisation de consommateurs reprochait au fournisseur d'énergie d'imposer à ses clients une hausse des acomptes, même à ceux qui avaient un contrat fixe. Test achats avait reçu 350 plaintes de consommateurs pour le seul mois de septembre.

Dans une réaction envoyée mardi, Mega indique ne pas avoir connaissance d'une nouvelle enquête le visant. Concernant la hausse des factures d'acompte, Mega reconnaît avoir été le premier fournisseur d'énergie à proposer à un certain nombre de ses clients une hausse de leur acompte.

Le fournisseur explique avoir réalisé une analyse de la situation individuelle de chaque client, pour vérifier si leur consommation était plus élevée que la facture d'acompte. Mega explique avoir ainsi voulu les protéger d'une facture de régularisation salée vu la flambée récente des prix de l'énergie. L'entreprise dit aussi avoir dûment prévenu ses clients.

Les clients concernés ont toujours la possibilité de refuser la hausse proposée, souligne-t-on encore. Entre 60 et 70% des clients ont reçu une proposition d'acompte plus élevé. "Nonante pour cent de ces clients ont accepté la proposition. Quelque 10 pour cent l'ont refusée et Mega ne leur a dès lors pas appliqué la hausse. Et 0,1% a introduit une plainte", selon le fournisseur. Ces derniers ont été approchés et "toutes les affaires ont été positivement résolues".

Sujet JT 05/10/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK