Préavis de grève à l'Opéra Royal de Wallonie

"La situation budgétaire de l'ORW est difficile à cause du problème de subsidiation par la Communauté française, et nous le reconnaissons", confie Marc Tissons, délégué SETCa à Belga. "Les subsides de la Communauté française n'ont progressé que de 11% depuis 2006, soit moins que l'inflation. Mais la décision de ne pas remplacer le personnel qui quitte l'institution ne peut pas être acceptée alors que nous sommes déjà en sous-effectifs notoires, notamment depuis un premier plan d'économies en 2008. Ou alors, à terme, c'est notre programmation culturelle qui ne pourra plus être honorée".

Selon le syndicaliste, c'est une trentaine de postes qui ont disparu depuis 2008 à l'ORW, où il reste 200 personnes sous contrat à durée indéterminée. Et il craint que le gel des remplacements n'entraîne la perte de 25 emplois en deux ans. Contactée également par Belga, la direction de l'ORW se refuse pour sa part à tout commentaire. D'après nos informations, les travailleurs de l'ORW devraient profiter de la présentation de la nouvelle saison aux abonnés, ce mercredi matin, pour faire connaître au public leur situation.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK