Pour Test-Achats, Thomas Cook Belgique est en infraction avec la loi

des clients auxquels les prestataires locaux réclament des sommes importantes qui peuvent atteindre 3000€.
des clients auxquels les prestataires locaux réclament des sommes importantes qui peuvent atteindre 3000€. - © JAIME REINA - AFP

L’association de consommateurs dit être " assaillie " d’appels de clients inquiets de ne pas pouvoir obtenir de réaction de l’entreprise : " Depuis ce mardi 24 matin, nous tentons désespérément de rentrer en contact avec vous pour essayer de trouver des solutions pour les quelques centaines de dossiers ouverts chez nous en un peu plus de 24h".

Test Achat dit recevoir de plusieurs pays des demandes et de clients auxquels les prestataires locaux réclament des sommes importantes qui peuvent atteindre 3000 € pour pouvoir continuer à bénéficier des prestations, quitter les lieux ou accéder aux infrastructures. Et cela, alors que " l’assistance sur place fait défaut "

Du racket et à des prises d’otages de touristes

Pour l’association de consommateurs, Thomas Cook est en infraction avec la loi : " Pire, vos représentants sur place encouragent les touristes à régler ces sommes pour pouvoir obtenir un semblant d’exécution des prestations. Dans certains cas, ces pratiques s’apparentent à du racket et à des prises d’otages de touristes, souvent en famille. "

Test Achats émet par ailleurs des doutes sur la possibilité du Fonds de Garantie de pouvoir intervenir dans tous les cas. " Que vos préposés recommandent le paiement, est infondé et irresponsable, sachant que ces personnes ont déjà tout payé par avance. "

 

Extrait du 19h30 de ce mardi 24/09